Brand

Poissons, fruits de mer et alcool japonais, c'est Saké bon !

Et si on faisait voyager nos papilles autour du saké ?

Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas. Pour autant, c’est toujours sympa de jouer les aventuriers et d’initier son palais à de nouvelles saveurs. Avec le JFOODO (Japan Food Product Overseas Promotion Center) on vous explique (scientifiquement) pourquoi opter pour le saké pour sublimer vos poissons et fruits de mer.

© JFOODO

Publicité

Le saké a le vent en poulpe

Si le vin est historiquement et culturellement ancré dans la gastronomie française, force est de constater qu’un nouvel acteur trouve sa place sur les tables des plus grands palaces français. Cet acteur, c’est le saké, ce fameux vin de riz japonais qui rivalise peu à peu avec le vin pour sublimer nos mets les plus élaborés, notamment les poissons et fruits de mer. Preuve en est, la France est désormais le 2ème pays important le plus de saké en Europe, et le 12ème à l’échelle mondiale. Et la raison de cet engouement n’est pas seulement affaire de tendances ou de goût personnel, mais résulte tout simplement d’une explication… Scientifique !

© JFOODO

La science à l’œuvre

Car en matière de gastronomie, tout n’est pas uniquement question d’alchimie, mais parfois aussi simplement de chimie.  Pour faire simple : pour mettre au point le saké, les brasseurs utilisent du koji, un champignon qui permet de transformer l’amidon de riz en sucre grâce à l’action des enzymes, tandis que l’ajout de levures permet de transformer le sucre en alcool. Au final, le saké revendique un taux d’acides aminés jusqu’à 5 fois supérieur à celui du vin blanc. Pourquoi c’est important ? Parce que les acides aminés jouent justement un rôle clef pour sublimer les saveurs (ou « umami ») des poissons et fruits de mer !

Publicité

Les accords virtuoses

Pour convaincre et initier nos palais à ces associations inédites, le JFOODO organisait du 31 octobre au 2 novembre dernier un pop-up restaurant « Restaurant Paired» au Huguette Bistro de la Mer à Paris. Au programme : bisque de homard, rillettes de Saint-Jacques au citron vert, huîtres et gambas en ceviche, ou encore moules de bouchot, à déguster accompagnés d’un petit verre de saké. Des accords haute couture !

© JFOODO

Vous avez maintenant toutes les clefs en main pour épater vos potes avec des accords qui envoient du lourd… Et avec vos connaissances encyclopédiques en matière de Saké. Kanpai* !

Publicité

L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE, CONSOMMEZ AVEC MODERATION 

* Santé (en japonais)

Par Jfoodo, publié le 13/12/2019