© Warner Bros. Pictures

Ces petits détails qui font les grandes histoires d’amour

S’il y a bien une chose que la pop culture nous a apprise, c’est que l’amour avec un grand A ne se cache pas toujours là où on le croit. Focus sur ces petits détails anodins qui peuvent nous aider à dénicher notre âme sœur.

© Warner Bros. Pictures

Ce n’est pas nouveau : l’amour, le big love, le vrai, celui qui vous met des papillons dans le ventre et tout le toutim, est au cœur des plus grandes histoires hollywoodiennes. Dans les salles obscures comme sur le petit écran, la quête effrénée de l’âme sœur est l’une des intrigues que l’on retrouve le plus fréquemment. Nos personnages fictifs adorés s’évertuent à faire des rencontres, parfois fructueuses, parfois désastreuses. Et, souvent, c’est grâce à des détails a priori sans importance que l’on se découvre une attirance pour quelqu’un.

Publicité

Au point que cela peut provoquer un véritable déclic. Rien de mieux que des œuvres de fiction dégoulinantes de bons sentiments pour nous le faire comprendre. De Love Actually à 500 jours ensemble, on a creusé dans les films et séries qu’on connaît tous (ou presque) afin de mettre en lumière plusieurs exemples de fun facts qui ont permis à nos protagonistes préférés de se rapprocher. Et parce que la réalité n’est pas toujours comme la fiction, on peut toujours compter sur Lara, le chatbot entremetteur lancé par Meetic, pour dénicher la perle rare. En attendant, amoureux de l’amour, prenez des notes !

Apprendre à jouer de la batterie

© Universal Pictures

Alors oui, on le sait. Pour beaucoup, quand on évoque Love Actually, on pense immédiatement à Andrew Lincoln (dans sa période pré-The Walking Dead où il ne butait pas encore de zombies), utilisant des pancartes pour déclarer son amour à sa dulcinée. Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut négliger Sam, le gamin plus-chou-tu-meurs du personnage incarné par Liam Neeson. Après avoir développé un certain faible pour Joanna, sa camarade de classe venue des States, il décide d’apprendre à jouer de la batterie pour l’accompagner lors du spectacle de Noël. Ce geste n’est pas passé inaperçu, puisqu’il récolte tout de même un bisou (sur la joue, eh ouais) de la part de son amoureuse à la fin du film. Conclusion ? La musique, ça rapproche forcément.

Publicité

Apprécier (plus ou moins) le roquefort

© Universal Pictures International

Dans L’Arnacœur, Romain Duris prête ses traits à Alex, un briseur de ménages professionnel, embauché pour faire rompre Juliette, une héritière friquée, et son potentiel fiancé. Pour ce faire, il déploie un sacré jeu de séduction, allant jusqu’à trahir sa propre personnalité pour la faire chavirer. Dans cette perspective, il prétend même adorer le roquefort (que Juliette, elle, aime vraiment et dévore même au petit-déjeuner). Bien que ce ne soit que pure manigance, on peut tout de même en retenir que partager les mêmes préférences en matière de fromage, c’est mine de rien assez décisif. Surtout, ça permet de se retrouver autour d’une pizza quatre fromages pendant une session Netflix & Chill, et ça, c’est la vie.

Connaître par cœur la choré de Dirty Dancing

Publicité

Mettons-nous d’accord sur un point : le personnage de Jacob dans Crazy, Stupid, Love quitte les starting-blocks avec une longueur d’avance, étant donné qu’il possède la plastique tout de même avantageuse de Ryan Gosling, aimant à minettes depuis N’oublie jamais. Comme si cela ne suffisait pas pour conquérir Emma Stone (ou, du moins, son alter ego Hannah dans le film), il l’impressionne en réinterprétant la chorégraphie emblématique de Dirty Dancing. Cette session de danse impromptue fait son petit effet, puisque les deux personnages se mettent en couple quasiment dans la foulée. Ce qu’on en retient, c’est qu’il ne faut clairement pas sous-estimer le pouvoir de Baby et Johnny.

Être nul·le en maths

© The WB/The CW

Parfois, se planter complètement dans une matière peut jouer en votre faveur. C’est en tout cas ce qu’il s’est passé pour Nathan et Haley, l’un des couples phares des Frères Scott. Bon, certes, Nathan n’avait pas les meilleures intentions en tête lorsqu’il a accepté qu’Haley devienne sa tutrice en mathématiques. Mais, au fil des leçons, les deux se sont sensiblement rapprochés. En plus de voir ses notes grimper en flèche, le beau brun a réussi à séduire l’intello de la bande… et ce n’était pas gagné à la base ! Ils se sont même mariés et ont eu le gosse le plus cute du petit écran. La morale de l’histoire, c’est qu’être mauvais en maths, en français ou encore en sciences, ça peut vous être utile sentimentalement parlant.

Publicité

Apprécier l’autre tel qu’il est (dans les moindres détails)

Ça, c’est la règle n° 1, et 500 jours ensemble nous l’a bien apprise. Avant de virer dans le côté trop dramatique et larmoyant, le film met en avant l’idylle naissante entre Tom, employé dans une boîte spécialisée dans les cartes de vœux, et Summer, sa collègue. Dans une scène très fleur bleue, le héros de cette rom com US énumère les différentes raisons, souvent anecdotiques, qui l’ont rendu raide dingue de Summer. Ses cheveux, son sourire, son infime tache de naissance en forme de cœur et même ses genoux… On vous le dit, l’amour est dans les détails !

Et parce que ces détails-là sont importants, Meetic a décidé d’y accorder une attention particulière avec Lara, son tout premier chatbot, qui espère vous faire matcher avec votre potentielle moitié. Cette entremetteuse 2.0 compte bien trouver la personne qui vous correspond, à l’intérieur comme à l’extérieur. Rien de plus simple, il suffit de lancer la discussion avec Lara via Messenger et de lui dire explicitement ce que vous recherchez. Un gars trapu qui adore la pizza et la course à pied ? Une nana sportive qui kiffe le tennis et les films indépendants ? Pour que Lara tape dans le mille, mieux vaut ne pas lésiner sur ces critères, ces détails qui vous rendent tout chose. Et qui sait, il y aura peut-être une belle rencontre à la clé ?

Retrouvez Lara sur Meetic.

 

Par Meetic, publié le 11/01/2018

Copié

Pour vous :