Brand

Non, il n’y a pas que du whisky en Écosse !

Pour la Saint Andrew le 30 novembre, on vous emmène faire un voyage express au pays de Nessie

Hormis les highlanders, les moutons et les châteaux hantés, l’Écosse, c’est une culture à part entière, un savoir-faire unique et millénaire. En collab’ avec la brasserie indépendante écossaise Brewdog, on vous emmène à la découverte de cette terre de légende !  

La Saint Andrew

Moins connue que sa cousine irish la Saint Patrick, la Saint Andrew est pourtant largement ancrée dans le patrimoine culturel écossais. Célébrée le 30 novembre, elle est officiellement devenue la fête nationale de l’Écosse en 2006. Mais cette année, pas besoin de traverser la Manche pour y participer puisque Brewdog met la France aux couleurs de l’Écosse. Bières très houblonnées, fermentation spontanée, vieillissements en fûts, la brasserie indépendante produit près de 100 bières différentes chaque année ! Et elle entend bien faire connaître la Saint Andrew dans l’hexagone avec une série d’évènements partout en France. Au programme : DJ sets, dégustations et port du kilt.

Publicité

Et voici toutes les villes qui porteront les couleurs de l’Ecosse le 30 novembre :

© Brewdog

Le kilt (justement)

Ok, c’est cliché, mais ça aurait été pêché de ne pas le mentionner surtout si vous participez à la prochaine Saint-Andrew. Indissociable des nations Celtes, c’est au début du 18ème siècle que le kilt fait son apparition. Il est alors confectionné en tartan, dont les différents motifs et couleurs servent à afficher son appartenance à un clan. Aujourd’hui, il est porté pour les grandes occasions. Quant à savoir ce qu’il convient de porter en dessous, on vous laisse seuls maîtres de vos choix.

Publicité

La bière

Et oui, le whisky n’est pas le seul alcool d’Ecosse ! Dans le village préhistorique de Skara Brae au nord de l’Écosse, on a retrouvé les traces d'une boisson fermentée à base d'orge remontant à plus de 5 000 ans. Le brassage de la bière ne date donc pas d’hier et est longtemps resté traditionnel ! Jusque dans les années 1500, les seuls brasseurs étaient les femmes et les moines. Elle s’est ensuite développée commercialement. La « Edinburgh Society of Brewers » (Société des brasseurs d’Édimbourg) a d’ailleurs été fondée dès 1598.

© Brewdog

La food

Contrairement aux idées reçues, la cuisine scottish ne se limite pas au boudin noir et à l’avoine bouillie. Parmi les spécialités à tester à tout prix : le Haggis, une panse de brebis farcie, le saumon et le bœuf Angus, le stovie, un ragoût de viande bouillie, le haddock fumé, les caramels écossais et autres sablés bien beurrés, et un soda orange au goût et à la prononciation franchement énigmatique.

Publicité

Le folklore

Comme sa voisine l’Irlande, l’Écosse revendique un folklore pas piqué des hannetons pour nous faire flipper, et moult légendes creepy qui font passer Nessie pour un gros ragondin. Au programme : fantômes à Edimbourg, kelpies dans les lochs et les rivières, menhirs énigmatiques et châteaux stylés mais potentiellement hantés. Sur une note plus joyeuse, l’Écosse est aussi le pays des fées, des licornes et des « brownies », des petits lutins cute qui font le ménage à votre place. Autant d’histoires que vous pourrez entendre au chaud dans un pub.

© Getty Images

Envie de vous familiariser avec l’Écosse ? Pour découvrir tout le folklore, on se retrouve à la Saint-Andrew ! On vous laisse préparer le kilt de fête de rigueur.

Publicité

 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération

Par Brewdog, publié le 08/11/2019

Copié