AccueilPartners

On a rencontré Nigel Sylvester, le prodige new-yorkais du BMX

Publié le

par G-SHOCK

Depuis qu'il est gosse, Nigel Sylvester fait des rues de New York son terrain de jeu, au point d'être reconnu aujourd'hui comme l'un des meilleurs rider du monde. À 28 ans l'ambassadeur de la nouvelle collection G-SHOCK Heather nous parle de son parcours depuis son quartier du Queens, de ses inspirations et de ses projets.

©TOM_KIRKBY

Depuis toujours G-SHOCK, la mythique marque aux montres indestructibles, s'associe à des artistes de renom. Du rappeur Eminem aux marques de streetwear en passant par les graffeurs, G-SHOCK habille les poignées des plus grands riders et Nigel Sylvester en fait partie.

Nigel Sylvester passe ses journées sur son BMX à s'entraîner et à créer de nouveaux tricks quand il n'est pas sur un shooting ou en tournage. On le retrouvait il y a peu de temps avec "Go“, la première vidéo d'une série où il nous emmène rider avec lui dans les rues de New-York. Pour mieux le connaître on lui a posé quelques questions afin de comprendre qui se cache derrière ce prodige du BMX, acclamé par les néophytes et les professionnels, le tout sans jamais avoir participé à une seule compétition.

L'envol d'un gamin du Queens

Nigel Sylvester prend le métro new-yorkais. ©13th Witness

Le Queens est un des cinq quartiers de New-York, très cosmopolite il accueille aussi bien les classes aisées que les familles les plus pauvres. Grandir là a beaucoup contribué à ce qu'il est devenu : il a vu le bon et le mauvais et à quel point il était facile de se laisser tenter. C'est grâce à l'héritage de la valeur du travail très marqué chez ses parents qu'il s'investit complètement dans sa passion qu'il découvre à l'âge de 12 ans.

Ça m’a pris un bon moment pour faire la part des choses, mais finalement j’ai décidé de suivre mon cœur et mes rêves. Je sentais que, si je ne le faisais pas, ça m’aurait suivi jusqu’à la fin de mes jours. Je pense que chacun a son propre moyen de parvenir au bonheur, on doit tous, le reconnaître et adhérer à ça, même si personne autour de nous ne voit les choses aussi clairement.

Et il se donne les moyens pour faire ce qu'il veut. Avec parfois près de 15 heures de BMX par jour, Nigel a construit son corps autour de son vélo.

Il y a des années j’ai décidé de n’entrer dans aucune compétition, et en prenant cette décision je me suis créé une voie unique. Je me concentre plutôt sur des choses comme rouler pour faire des vidéos, créer des choses visuelles et des produits qui conviennent à la vie quotidienne. Pour moi c’est tout aussi éprouvant qu’une compétition, je travaille constamment à me dépasser.

Les lois de la street culture

Nigel Sylvester sur un half-pipe. ©ralphyramos

Au même titre que le skate, le BMX s'est installé progressivement dans la culture urbaine où art et performance se côtoient. Nigel Sylvester lui cultive depuis ses débuts ce modèle : beaucoup de créativité, de l'obstination et une endurance à toute épreuve. Quand on l'interroge sur l'avenir de la street culture il se montre aussi optimiste qu'engagé :

Je pense que ces sports vont continuer à se répandre avec le temps. Les jeunes vont trouver de nouveaux moyens de participer et de s’exprimer à travers le BMX et le skateboard, et pendant que la culture évolue d’autres idées émergent, et celles là seront celles qui feront avancer ces sports et cette culture.

Pour arriver à son niveau, un mot d'ordre : le travail. C'est grâce à ça qu'il a pu réaliser son rêve de gosse : être rider professionnel à 18 ans. 

J'ai le sentiment qu’une fois ton but bien en tête, l’endurance est ce qui te permet de faire face aux imprévus et aux emmerdes que tu rencontres sur ton parcours. Et en plus du travail, il y a la musique ! Ça stimule les émotions et créé le mouvement, les deux choses que j’utilise pour créer. Une bonne musique me rend complètement extatique, et m’aide à me mettre dans l’ambiance. En ce moment j’écoute pas mal de trucs West Coast des années 90, le nouvel album de The Weeknd ou Travi$ Scott.

Et voilà ce que donne la rencontre d'un prodige du BMX et de ASAP Ferg :

Grâce à ses nombreuses collaborations, vidéos et photos depuis plus de 10 ans maintenant, Nigel Sylvester fédère désormais une vraie communauté de fans qui ne cesse de grandir. Il est ce mec attachant qui donne tout pour sa passion et qui va au bout de ses rêves par un travail acharné et un certain talent naturel, il faut l'avouer.

Nigel Sylvester a récemment collaboré avec G-SHOCK pour la sortie du modèle Heather :

La Heather est géniale. En fait, c'est une de mes montres préférées de la nouvelle collection. Avec G-SHOCK, on a d'ailleurs réalisé une vidéo à ce propos. La vidéo Heather est sortie un peu plus tôt cette année et je me suis vraiment éclaté à la faire. En fait, on a absolument tout filmé à LA, et c'est quelque chose que j'avais envie de faire depuis longtemps. J'en ai parlé aux gars de G-SHOCK et au réalisateur Harrison Boyce puis on l'a réalisée.

Pour découvrir le fruit de cette collaboration, on vous propose de regarder cette vidéo :

À voir aussi sur konbini :