AccueilPartners

Mulan se réinvente dans sa nouvelle adaptation

Mulan se réinvente dans sa nouvelle adaptation

Publié le

par Disney+

Mulan arrive en exclusivité sur Disney+ !

Cette nouvelle adaptation s’inspire directement de la légende de Hua Mulan, un mythe de la culture chinoise. Lorsque le dessin animé Mulan sort en 1998, c’est déjà une petite révolution : il s’agit du premier Disney mettant en scène une héroïne asiatique, et également le tout premier se déroulant en pleine guerre.

Cependant, si c’est un succès mondial, le film réalise des scores assez faibles en Chine : on lui reproche une approche trop légère et occidentale de la culture chinoise. Cette légende émane d’un recueil de poèmes anonymes du VIe siècle intitulé La ballade de Hua Mulan, où l’on ne trouvait ni Mushu, ni le criquet, Shang, ou encore la grand-mère. Au contraire, l’histoire originale ne mentionne jamais une romance ; Mulan est une experte en arts martiaux, et obtient l’aval de son père pour  le remplacer à la guerre.

Ce nouveau film, bien qu’il s’agisse d’une adaptation de l’animation de 1998, veut se rapprocher au plus près de la légende de Hua Mulan, en respectant la culture, les croyances et la spiritualité propre à l’Empire du Milieu. Et ce, quitte à sacrifier les éléments du dessin animé qui ont fait sa renom, comme Mushu ou les chansons du volet original. Cette fois-ci, Mulan sera bien plus sérieux ; un long métrage d’aventures à l’esthétique soignée, inspiré par les grands films de guerre et d’arts martiaux chinois et interprété par un casting 100% asiatique. « L’idée était de se baser sur une histoire qui date de plus de 1 500 ans et d’en faire une immense épopée truffée d’action », raconte la réalisatrice du film Niki Caro.

Cette fois-ci, l’Empereur de Chine exige de chaque famille qu’elle envoie un homme pour intégrer l’armée impériale, afin de repousser les envahisseurs venus du nord. Hua Mulan décide d’y aller à la place de son père, un célèbre guerrier désormais malade. Elle change son nom en Hua Jun, et débute son apprentissage afin de devenir un soldat émérite. « On la décrit comme une princesse mais c’est une guerrière », explique Niki Caro. « Son histoire est connue depuis si longtemps. Quelle merveilleuse occasion de permettre à un public de suivre son parcours à travers la Chine pour voir une version de Mulan qui rend hommage à ses racines et à sa culture dans un film démesuré et émouvant. »

Avec la nouvelle adaptation de Mulan, Disney essaie d’honorer la légende popularisée dans les années 90, avec cette fois-ci plus de fidélité. Une démarche louable qui, si elle déplait aux aficionados de l’animation, permettra de faire découvrir une toute nouvelle culture à un public occidental. Le tout dans un live action spectaculaire et visuellement époustouflant.

Les cascades sont notamment spectaculaires. La réalisatrice Niki Caro a laissé les coordinateurs des cascades travailler en étroite collaboration avec des maîtres de kung-fu pour créer des séquences de combat respectant les styles de Wushu.

Pour Jason Scott Lee, l’entraînement allait de la préparation physique à la chorégraphie des combats, en passant par le travail à l’épée avec l’équipe chinoise. Il confie : « Nous avons fait des exercices à l’arme blanche plutôt compliqués. C’est un style de Wushu ardu, très difficile à maîtriser, mais Jet Li et Donnie Yen ont fait en sorte que cela paraisse facile. »

Pour concevoir les scènes de bataille du film, les cinéastes ont fait appel à des équipes de cascadeurs spécialisés venues de Chine, du Kazakhstan, de Mongolie, de Nouvelle-Zélande et d’Australie. Toutes ont travaillé aux côtés du coordinateur des cascades néo-zélandais Ben Cooke qui, avec des scènes de combat impliquant plusieurs acteurs principaux et une armée de 100 figurants, avait énormément de détails à régler.

Bref vous l’aurez compris, en plus d’être un film incroyable, Mulan risque de vous en mettre plein la vue à travers des cascades de hautes voltiges.

Mulan est disponible dès maintenant en exclusivité sur Disney+ : https://www.disneyplus.com/fr-fr