Brand

À Marseille, visite guidée avec le crew Lartmada

Depuis 2002, Lartmada investit les murs de la citée phocéenne pour y déposer de la couleur. Dans le cadre de notre série "Greetings From" en collaboration avec Voyages-sncf.com et SNCF INTERCITÉS, nous avons voulu en savoir un peu plus sur ces 4 artistes.

On a parlé de leur lien avec Marseille et toutes les choses qu'on ne doit pas rater quand on pose un pied là-bas. Suivez la visite guidée en compagnie de Remy Uno, l'un des pionniers du crew.

Marseille street art show 2015 - Remy Uno

Publicité

Comment s'est formé le collectif ?
Tous les membres du collectif peignaient déjà plus ou moins ensemble. L'idée c'était de pouvoir peindre des fresques en ville. Certains se sont donc motivés et ont créé une association : Lartmada.

Quelles sont vos formations à l'origine ?
Au départ, il y a une douzaine de personnes dans le collectif, donc un peu de tout, voire un peu de rien. Aujourd'hui, les membres actifs sont plus restreints, donc voici comment on peut résumer les choses : une bonne partie a fait une école de graphisme et le reste a fait des études qui n'ont pas grand chose à voir.

Décrivez-nous Marseille, et les lieux qu'on ne doit pas rater.
Oula, vaste sujet... Déja, la première chose, c'est que la ville est assez étendue, et surtout qu'elle se transforme depuis une dizaine d'années. C'est une ville de paradoxes, dans son aspect, entre l'assemblage de constructions parfois incohérent et d'espaces de nature incroyables, dans son caractère, dur et généreux, dans sa gestion aussi...

Publicité

Les lieux à ne pas rater, dans le désordre : le port de l'Estaque (situé dans le XVIe arrondissement de Marseille, il a notamment servi comme lieu de tournage pour plusieurs films français), le Panier (pour se replonger IRL dans les épisodes de "Plus Belle la Vie"), la Fausse monnaie (direction la corniche pour découvrir cette magnifique anse et faire un petit plongeon), la calanque Malmousque et le petit port de pêche du Vallon des Auffes dans le quartier d'Endoume. Il y a aussi toutes les plages après la Pointe rouge, la Plaine et le Cours Julien (pour les amoureux des boutiques underground et des terrasses de cafés), la Friche Belle-de-Mai (LE rooftop incontournable de Marseille ! Ne loupez pas non plus leurs expos), et le Stade évidemment...

Lartmada-Funny-Zoo-mp2013-3

Quel est votre quartier préféré ? 
Le Cours Julien, parce que c'est là que beaucoup de choses ont commencé. C'est là que nous voyions la plupart des fresques au milieu des années 90, et c'est encore le quartier de la ville où l'on peut voir le plus de murs peints.

Publicité

Comment chopez-vous toutes vos idées ?
Et bien pour commencer, on n'est pas d'accord. Quand on décide d'aborder un thème, le plus souvent par rapport à un projet, on évalue ce qu'il est possible de faire techniquement (durée du projet, support, taille...) et chacun essaye de convaincre les autres avec son idée. Ensuite on joue au ping-pong, et quand on y retourne on se rend mieux compte de la direction à prendre. Donc techniquement, c'est notre table de ping-pong qui chope nos idées.

Quelles sont vos obsessions ?
"Obsessions" le mot est peut être un peu fort, encore que... C'est délicat de répondre car on n'a pas tous les mêmes marottes. Certains sont orientés vers les compositions urbaines, les perspectives, d'autres l'intime, les portraits, ou la recherche de matière, la composition... Mais globalement, on a une base réelle, on part de ce qui nous entoure, parfois de manière très lointaine.

Les murs ou structures sur lesquels vous rêvez de peindre ?
Ça peut paraître idiot, mais la première chose à laquelle j'ai pensé, c'est une face vue de la passerelle Plombières à Marseille. En y réfléchissant, peindre l’intégralité d'un bateau, un gros hein, genre porte-container, ce serait intéressant.

Publicité

Quel est le truc le plus insensé ou démesuré que vous aimeriez faire ?
Ben... sur le porte container on fait coup double.

Selon vous, quel est le meilleur moment de l'année pour venir faire un tour à Marseille ? 
Le printemps !

graffiti-edwin
Quelles sont vos influences artistiques ? Et la dernière grosse claque que vous vous êtes prises.
Ça va des peintres hollandais ou italiens, à Ai Weiwei. Pour les grosses claques, là aussi dans le désordre, Blu, le dernier Mad Max, les vidéos de Sofles, Etam cru, Borondo, Connor Harrington, Kanevsky, Robert Proch, Aryz, Georges Rousse... Avec Internet, on prend des claques tout les jours.

Votre coup de coeur du moment ?
L'exposition "Aux Tableaux", dans l'ancienne école St Thomas d'Aquin à Marseille. (plus d'infos par ici)

C'est boloss ou pas de vous demander si vous avez un avis sur le parc Dismaland de Banksy ?
Tout le monde aime Banksy. Nous aussi.

L'anecdote la plus barrée que vous ayez à nous raconter.
On a pas mal voyagé avec Lartmada, mais on a une règle  "tout ce qui se passe à Montlucon reste à Montlucon". Du coup je peux rien dire...

Lartmada-mp2013-Marseille-Funnyzoo-1

D'autres collectifs du coin à nous conseiller ?
Les filles du magazine Juxtapoz, et Les Suzzies, le PM crew bien sur, l'agence de com Design Maker, l'association Vélo en ville, Mobylette sound system pour la bande-sonore, le concept-store Undartground... c'est horrible, on en oublie plein !

Qu'est ce qui vous attend pour 2016 ?
Des gros murs et des expos.

Deux mots pour décrire votre ville
Multiple et généreuse.

La question que vous aimeriez qu'on vous pose ?
"Ça vous dirait d'aller peindre un peu partout dans le monde, c'est moi qui régale ?"

Et pour aller faire un saut à Marseille, découvrez que faire à Marseille avec Voyages-sncf.com.

Suivez les actualités de Lartmada par ici et pour la suite de Greetings From c'est par .

Par Greetings From, publié le 24/09/2015

Pour vous :