AccueilPartners

Les conseils de VuThéara Kham pour upgrader vos photos au smartphone

présente

Les conseils de VuThéara Kham pour upgrader vos photos au smartphone

Publié le

par Huawei

Des conseils que vous pourrez immédiatement appliquer en participant aux Trophées HUAWEI NEXT-IMAGE sur le thème “Better Together”. Avec en prime des HUAWEI P50 et un cash prize de 10 000 dollars à gagner

Rien qu’en 2021, plus de 1 milliards 120 millions de clichés seront pris avec des smartphones. Et pour cause, ce n’est pas un secret, le fait que nous ayons tous des appareils avec plusieurs millions de pixels dans la poche a transformé notre rapport aux photos. Nous en prenons tout le temps. Chaque instant marquant, chaque souvenir potentiel est numériquement figé pour l’éternité. Et si certaines de ces photos ne vivent que quelques instants, d’autres sont de véritables œuvres d’art, capables de rivaliser avec les clichés d’appareils photos ultra professionnels. 

C’est précisément pour mettre ces photos à l’honneur que HUAWEI a lancé les Trophées HUAWEI NEXT-IMAGE avec smartphone en 2017. Conçu pour révéler de nouveaux talents anonymes, leur capacité d’innovation et la qualité de leur photo, il porte cette année sur le thème : “Better together”. Doté de dix catégories – portrait, monochrome, colour, snapshot, night, telephoto, super wide angle, super macro, story creator et storyteller –  il permet à tous les types de talent de s’exprimer. Mais surtout, les Trophées HUAWEI NEXT-IMAGE récompensent un bon nombre de ses participants avec 70 prix comprenant de nombreux HUAWEI P50 et un total de 10 000 dollars. Ouais, on sait, ça donne envie. C’est pour ça que Konbini et HUAWEI ont demandé au photographe spécialiste du smartphone VuThéara Kham de nous filer ses meilleurs tips. 

Apprendre à raconter une histoire

Aussi fixe soit-elle, une photo doit raconter une histoire. Selon VuThéara Kham, c’est même la première qualité qu’elle doit avoir : “La première chose qui m’attire est la composition de l’image. Une photo doit posséder une histoire, quelque chose qui surprend, qui attire l’œil.” Au point que pour lui, cette dimension narrative est encore plus importante que la composition de l’image, c'est-à-dire la façon dont sont arrangés les différents éléments de la photo. “Il n’y a pas de règle pour composer une bonne photo. Une photo doit avant tout raconter une histoire, la présence d’une scène, une action, un moment opportun et susciter des questions à la personne qui la regarde”, explique l’artiste aux 1 million 100 mille followers sur Instagram. 

Optimiser la prise de vue, compter sur la technique

Contrairement aux énormes appareils photo de reporters et des passionnés d’ornithologie, les smartphones sont faciles à utiliser. Mais cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas utiliser les incroyables outils techniques fournis par ces derniers : “Aujourd’hui, les smartphones ont évolué et possèdent un capteur principal qui permet de capter beaucoup plus de lumière même en faible luminosité. Les images sont d’excellentes qualités en Mode Nuit et via le Mode Pro, il est aussi possible de jouer avec l’Iso pour baisser le bruit d’une photo.” D’ailleurs le photographe a même ses petites préférences quand il s’offre un smartphone avec lequel il va shooter : “Les qualités techniques qui me séduisent sur un smartphone sont l’autofocus, la mise au point sur un élément, la correction de l’exposition, avec un simple toucher sur l’écran. Ensuite, il y a la rapidité lors de l’allumage en mode photo, l’utilisation de la grille, le mode Pro ainsi que le mode portrait et nuit.” 

Si vous ne l’aviez pas encore compris, ce petit device dans votre poche contient une infinité de petites variables sur lesquelles jouer pour bosser vos photos. Et ça commence au moment précis où vous cadrez. “Un conseil tout simple que je donnerai est de bien cadrer lors de la prise de vue – en utilisant la grille des tiers par exemple. Cela peut paraître anodin, mais une photo bien cadrée est une photo qui ne nécessite pas de recadrage, rognage et donc de gagner un temps énorme en termes de post-production et en qualité d’image.” 

Retranscrire des émotions

Malgré l’importance d’un smartphone ultra efficace comme le HUAWEI P50, VuThéara Kham accorde aussi et surtout de l’importance aux émotions que retranscrit une photo. “J’accorde peu d’importance au côté technique de l’image pour laisser place plutôt au côté émotionnel. J’aime les choses simples, la spontanéité et le naturel”, a-t-il expliqué à l’équipe de Konbini. Et d’ajouter : “Une photo prise avec un smartphone peut transmettre de l’émotion. Cela peut passer par un portrait, un moment intime et pour le côté technique avec les fonctionnalités tels que l’IA, et le mode Nuit, il est aujourd’hui possible de réaliser des images époustouflantes sans être un professionnel de la photographie.” 

Le message est clair, vous n’avez pas besoin d’avoir passé 10 ans à photographier des ours polaires ou des mannequins pour éclater l’une des catégories des Trophées HUAWEI NEXT-IMAGE. A condition, évidemment, que vous soyez capable de figer des émotions puissantes. Le visage d’une grand-mère qui fait ses courses, des amoureux qui s'embrassent au bord d’un canal ou un objet abandonné sur la table d’un bar, il n’y a ni règle ni bon sujet à photographier. Il n’y a que la capacité à transmettre un ressenti, à toucher celui ou celle qui regarde. 

Vous voilà armés pour shooter d’incroyables images au smartphone et retourner ces Trophées HUAWEI NEXT-IMAGE hors du commun. Cette année, le jury sera composé d’un panel d'experts de renom dont le photographe de sports extrêmes Reuben Krabbe, la célèbre critique d’art britannique Karen Smith et l’animateur et producteur français Olivier Chiabodo. Ils seront notamment rejoints par le photographe vainqueur du prix Pulitzer Liu Heung Shing et le gagnant de l’édition des Trophées HUAWEI NEXT-IMAGE 2020 Lin Haiyin. Bref, vos créations visuelles seront entre de bonnes mains. C’est bon, vous êtes chauds ? Ben c’est par .