AccueilPartners

Les 9 conseils pour être un pur pote en soirée

Les 9 conseils pour être un pur pote en soirée

Publié le

par SPF

Tous les tips à connaître pour veiller sur ses potes en soirée (et réciproquement).

Être un pur pote, ça n’est pas seulement poster une avalanche de selfies en story, c’est aussi savoir garder un œil sur ses amis jusqu’au bout de la nuit. Avec Amis Aussi la nuit, on vous livre tous les conseils pour une soirée entre potes qui envoie du bois, safe et sans drama.

Payer ses shots d’eau

L’alcool, c’est pas de l’eau, n’en déplaise à Camro. Alors le meilleur plan pour éviter la déshydratation et la gueule de bois carabinée du lendemain de soirée, c’est de penser à boire de l’eau tout au long de la nuit. On parie que vos potes vous diront merci !

Mettre son canap’ à dispo

Si la soirée promet d’être particulièrement « festive », on prend les devants en incitant ses potes à rester dormir à la maison. Pro-tip : confisquer les clefs en début de soirée pour éviter les insurrections.

Faire comprendre à ses potes quand il est temps de s’arrêter

Être un pur pote, c’est aussi savoir quand son pote commence à être un peu trop entamé… Et ne pas hésiter à lui dire quand c’est le verre de trop, et qu’il serait peut-être temps d’y aller mollo !

 Laisser un pote parler de son ex pendant 3h

Ok pour le laisser déblatérer non-stop toute la soirée, mais on tente quand même de le dissuader d’envoyer un texto gênant à 4h du mat.

Lui faire faire un peu d’exercice

Pour faire retomber un peu la pression (et le reste), on propose à ses potes d’aller se défouler sur le dancefloor. Déjà, pendant qu’on danse, on ne consomme pas. Puis se remuer, ça donne soif, alors on en profite pour requinquer tout le monde à grands coups de verres d’eau !   

Offrir sa tournée (de kebab)… Ou prévoir le diner !

Boire ou fumer le ventre vide, c’est le plan galère assuré. Alors pour éviter les malaises quand la foncedalle commence à frapper, on s’y prend à l’avance en payant sa tournée de kebabs (ou autre plat bien nourrissant) en début de soirée, façon grand prince ! Et en cas de soirée-appart, on remplit l’estomac de ses potos avec de bonnes pâtes bolo avant de commencer les festivités !

Surveiller ses fréquentations

Si un pote commence à être un peu décalqué, on check régulièrement ce qu’il fait, et surtout avec qui. Ça évitera les embrouilles qui plombent l’ambiance, ou de se rendre compte au petit matin qu’il a pris la tangente pour une autre soirée.

« Qui prépare le sandwich s’occupe du mangeur »

Être un pur pote, c’est aussi prendre ses responsabilités. Si vous avez lancé l’idée du sandwich durant la soirée, c’est de votre devoir de veiller sur ceux qui vont y goûter. On pense à leur proposer de l’eau, des snacks, et surtout à vérifier que l’expérience se passe bien pour eux !