AccueilPartners

Quand le cinéma inspire les vols de diamants les plus culottés

Quand le cinéma inspire les vols de diamants les plus culottés

Publié le

par Paco Rabanne

Du gentleman cambrioleur de La Main au collet d’Alfred Hitchcock, au braquage spectaculaire de Snatch, on vous raconte comment les vols de diamants les plus spectaculaires ont été mis en scène au cinéma. Ou vice-versa.

Brillant, très cher et séduisant, le minéral n’a pas inspiré que les cinéastes pour les mettre au cou des femmes ou en faire le sujet d'intrigues rocambolesques mais aussi des vrais braqueurs dont les coups ressemblent étrangement à une version cinématographique. Les braqueurs sont souvent des personnages sympathiques au premier abord et utilisent rarement la violence. Les coups sont aussi bien ficelés qu’un scénario de roman noir.

À l'occasion du concours Paco Rabanne qui vous propose de gagner un diamant et un lingot d'or, nous faisons un tour d'horizons des vols de diamants les plus spectaculaires.

Gentlemen cambrioleurs pour le casse du siècle 

Chez les voleurs de diamants, on retrouve souvent deux profils que ce soit au cinéma ou dans la réalité : malfrats ou gentlemen. Si dans des films comme Snatch de Guy Ritchie, ils sont dépeints comme des petits criminels et reflètent une certaine réalité, d'autres voleurs, eux, ressemblent plus à l'image fantasmée du braqueur au grand coeur, un autre personnage fétiche du cinéma.

Hors de l'écran, les gentlemen cambrioleurs existent bel et bien. En 2007, un homme dérobe grâce à sa ruse et son charme 21 millions d’euros de diamants dans une banque d’Anvers.

Cet Arsène Lupin a tiré son inspiration de maîtres italiens qui réalisent le casse du siècle quelques années plus tôt. En 2003, ceux qui se réclament de "l'école de Turin" dérobent un butin de 118 millions d'euros au Diamond Center d'Anvers. Tour de magie ou chance, les alarmes ne s'enclenchent pas alors qu'ils sont en train de voler près de 120 coffre-forts de l'un des endroits les plus sécurisés de Belgique.

Le mystère qui entoure cette bande de cambrioleurs et leur maîtrise du vol restent entiers. Ce casse est devenu tellement mythique qu'il vient d'être repris dans le film Diamant noir sorti cette semaine au cinéma.

Le gentleman cambrioleur trouve aussi son pendant féminin dans la personne de la célèbre Doris Payne, vieille dame élégante et l’une des plus grandes voleuses des Etats-Unis qui à 83 ans, vole un diamant de 20 000 euros en pleine boutique.

Son histoire n’est pas sans rappeler celle du personnage fictif Madeleine de Beaupré incarnée par Marlène Dietrich dans son premier film américain Désir. Là aussi, la jeune femme parcourt le monde et subtilise les bijoux dont de magnifiques diamants.

Vol de diamants sur le tarmac 

Le 18 février 2013, à l’aéroport de Bruxelles, des hommes camouflés prennent d’assaut le tarmac et s’emparent d’un butin de diamants d’une valeur de 38 millions d’euros. Les huit braqueurs ont tout préparé, déguisements de policiers et accès aux avions. Mais leur périple sera d'aussi courte durée que leur braquage ne fût spectaculaire, ils se font arrêter seulement quelques jours plus tard en Suisse.

Ce n’est pas la première fois que des vols de diamants ont lieu lors d'un transfert à l’aéroport. En octobre 2000, des hommes avaient dérobé 6,5 millions d’euros dans un avion ainsi que 75 millions d'euros de diamants à l'aéroport d'Amsterdam en 2005.

Spectaculaire à cause du défi sécuritaire que représente ce genre de braquage, la recette du vol à l’aéroport, où le diamant est le plus exposé, est aussi utilisée dans les films.

Dans Braquages avec Gene Hackman sorti en 2002, un spécialiste du cambriolage doit faire un dernier coup en interceptant un transfert venant de Suisse. Autre casse légendaire dans un aéroport, celui des Affranchis des Martin Scorsese qui s’inspire de l’histoire vrai du gangster Henry Hill, lui-même spécialiste des casses d’aéroport.

Hitchcok et le vol du Carlton en 2003 

Dans La Main au Collet d’Alfred Hitchcock, le personnage interprété par Cary Grant est beaucoup plus séduisant. Là encore, le butin est gros, une rivière de diamants portée par Grace Kelly. Surnommé « Le Chat », cet ancien cambrioleur est connu à cause de sa discrétion et surtout, sa main gantée, celle qui ouvre le film et fait de lui le faux coupable.

Presque cinquante ans après ce film mythique d’Hitchcok, en 2013, le vol du Carlton à Cannes présente des similarités. Même scénographie glamour, la côte d’Azur, les lieux sont identiques, les palaces des cambriolages de La Main Collet font écho au cadre du prestigieux Carlton. La ressemblance est frappante, puisque l’auteur du vol de 103 millions de diamants du Carlton est aussi ganté.

Les similitudes ne s’arrêtent pas là. Quelques jours avant le vol du Carlton un collier de diamants est aussi dérobé chez un joailler pendant le festival de Cannes ainsi qu’un million de diamants de la maison Chopard dérobés dans un Novotel, à la manière de la série de cambriolages de la Main au Collet.

Avec Paco Rabanne, vous n'aurez même pas besoin d'aller braquer une banque pour offrir un diamant ou un lingot d'or à la personne de votre choix. Taguez la personne de votre choix sur Twitter avec son handle et le #IAMLADYMILLION #IAM1MILLION. Rendez-vous sur www.pacorabanne.com/million