AccueilPartners

Style swap : quand pères et enfants échangent leurs vêtements

Style swap : quand pères et enfants échangent leurs vêtements

Publié le

par Lacoste

Pour la fête des pères, Lacoste et Konbini ont proposé à des papas et leurs kids d'échanger leurs vêtements. Pas mieux qu'un swap de styles pour se mettre dans la peau de l'autre !

À sa création en 1933, le polo Lacoste souffle un vent de révolution sur les courts de tennis, inventant dans le même temps le concept d'élégance fonctionnelle. Chic, confortable et cool, il a su sortir des courts de tennis pour s'imposer dans nos gardes-robes, et se transmettre de génération en génération.

Pour lui rendre hommage à l'occasion de la fête des pères (dimanche 19 juin pour ceux qui risquaient encore de passer à côté), Lacoste et Konbini ont réuni cinq duos de pères et enfants pour un "style swap" haut en couleurs. Le but ? Faire abstraction de l'âge, se fondre dans la peau de l'autre et lire la complicité dans les regards.

JOCELYN & ZACCHARY

"On se ressemble beaucoup. On adore les baskets, on a les cheveux frisés tous les deux, ce qui est plutôt rare finalement... On a les mêmes goûts en matière de vêtements, mais il est plus pointu que moi. Il tente beaucoup plus de choses", Jocelyn, 43 ans, juriste

"On a aussi les mêmes goûts musicaux, puisque c’est lui qui m’a fait découvrir mes groupes préférés : The Cure, Queens of the Stone Age, Arctic Monkeys... On a plein de choses en commun. Et on est un peu maniaques tous les deux ! Enfin, lui plus que moi...", Zacchary, 13 ans, collègien

CYRIL & NAOMI

"C'est un peu étrange de me mettre dans la peau de mon père, et en même temps ça me fait rire de prendre ses attitudes que je connais par cœur. Finalement, ce sont des attitudes faciles à prendre : il a quelque chose de nonchalant, mais de très élégant à la fois", Naomi, 24 ans, journaliste

"À 10 ans, je faisais des tournois de tennis avec mon petit frère Benjamin. On s’habillait avec des polos Lacoste blancs pour aller jouer ! C’est comme ça que j’ai eu mon premier polo. Mais aujourd'hui, c'est le surf qui me passionne. Un de mes moments préférés avec Naomi ? Les parties de rigolade sur la plage avec elle et sa soeur Loulou. J’ai une photo d’ailleurs qui symbolise ça, chaque fois que je la vois ça me rend heureux", Cyril, 50 ans, directeur-artistique adjoint chez Paris Match

JÉRÉMIE & NOAH

"Mon premier polo ? Celui que ma voisine m’avait offert parce que j’avais eu une bonne note. Je l’ai encore mais il est trop petit, je peux plus le mettre...", Noah, 16 ans, lycéen

"Le style de mon fils ? C’est n’importe quoi (rires) ! C’est un peu dépareillé... mais quand il veut il a du goût. De façon général, c’est sportswear, décontracté. C’est le style de la maison. [...] C’était une chouette expérience d’inverser les rôles, et qu’il se rende compte que c’est dur d’être myope dans la vie (ils ont échangé les lunettes, ndlr)", Jérémie, 42 ans, chargé de production

FRÉDÉRIC & LÉO

"S'échanger les vêtements, c'est quelque chose qu’on fait déjà un peu tous les deux. Évidemment on a une relation père-fils, mais vu qu’on a pas mal de passions en commun, il y a une sorte de mimétisme qui se créé. Et la proximité fait qu’il est à la fois mon fils, et à la fois un ami", Fred, 40 ans, directeur artistique

"On aime tous les deux le graphisme et le design, les aplats de couleurs, les choses très simples mais qui déchirent. Et ce qui fait la force du polo Lacoste c’est sa simplicité ! D'ailleurs mon père avait fait un design pour Lacoste, j’étais petit mais je m’en souviens bien et je trouvais ça cool !", Léo, 16 ans, lycéen

GÉRARD, HÉLÈNE ET PAUL

"Le polo Lacoste correspond bien à notre famille : un style décontracté et chic, et des produits qui durent dans le temps, comme une tradition qui se conserve !", Gérard, 63 ans, ancien directeur d’une copropriété de coopérative

"C'était très troublant de me mettre dans la peau de mon père, de voir qu'il me ressemble dans mes habits. Il a exactement la même taille de poignets que moi quand il a mis mes bracelets", Paul, 23 ans, comédien

"J’aime bien le style de mon père parce qu’il est assez classique, avec un petit twist. Il ose les couleurs, les matières…. Mais il fait quand même quelques fashion faux-pas : ses Birkenstock par exemple, j’arrête pas de lui dire mais il continue à les mettre. Si seulement il pouvait les perdre à tout jamais...", Hélène, 29 ans, chargée de communication et de projet dans un espace d’art

Pour découvrir toutes les interviews et photos de la série, rendez-vous sur MyLacostePolo. Et pour assurer à la fête des pères, c'est ici.

Photos : Guillaume Belvèze
Stylisme : Julie Benoist