AccueilMusique

Havaianas et Citadium vous font passer un été brésilien brûlant

Havaianas et Citadium vous font passer un été brésilien brûlant

Publié le

par Havaianas

L’été sera plus que chaud, il sera tropical. Et pour cause, pendant tout le mois de juillet, Havaianas et Konbini vous font vivre un été brésilien brûlant avec une série de live chez Citadium.

L’été, Paris n’est plus tout à fait la même. Les Parisiens se tirent pour se rafraîchir dans leurs maisons en Bretagne et, à leur place, des touristes du monde entier se pointent. Ils ont bien du courage parce que le bitume et le béton ne manquent jamais de transformer la ville en une gigantesque fournaise. Et vous, par un malheureux concours de circonstance, vous restez coincés ici tout juillet. Pendant ce mois, votre vie consistera donc à choisir de traîner au bord du canal Saint-Martin ou au bord du canal de l’Ourcq. Mais cette année, les choses pourraient bien être différentes.

Et pour cause, avec Havaianas on va vous faire passer un été brésilien en vous faisant danser tous les samedis de juillet (le 1er compris). Une promesse de corps ondulants, de teufs sans fin et de sensualité acoustique.

Des sets exotiques chez Citadium

Vous pouvez toutefois ranger les costumes à plumes et les mouvements de merengue appris devant Danse avec les stars. Parce que c’est la marque Havaianas qui est à la manœuvre, et on est très loin des clichés sur l’Amérique du Sud. En fait, c’est au rythme de live d’artistes exceptionnels que vous vivrez ce Brazilian Summer. Ils se succéderont dans les locaux du magasin de streetwear Citadium Caumartin, chaque samedi de juillet, pour vous livrer des sets d’électro exotique, de pop tropicale ou de rock aux accents insulaires. En plus, il y a un ananas géant en tongs !!!

Tout ça dans un cadre unique, en plein cœur de la capitale, devant un public de gens suffisamment géniaux pour avoir chopé l’info. Et donc lire Konbini. Et qui sont coincés à Paris au mois de juillet, ce qui n’enlève rien à leurs qualités humaines…

Une programmation tropicool 

Pour ceux que le seul concept n’aurait pas encore séduits, la programmation devrait enfoncer le clou.

Il faut dire qu’il y aura notamment SSCK de Mawimbi (deuxième en partant de la droite), un collectif français dont les mix explorent autant les sonorités sud-américaines que les caribéennes et occidentales. En résulte une musique entêtante et complexe, du genre de celle qui vous fait bouger la tête sans vous demander votre avis.

Pour écouter en ligne, c’est par ici. Et en vrai, ce sera le 1er juillet prochain, à partir de 14 heures.

Pour votre plus grand bonheur, il y aura aussi Pain Surprises. Si l’on ne présente plus ce label parisien qui a retourné la capitale avec ses événements étranges, ses artistes décalés et sa musique ultra-maîtrisée, il est toujours bon de savoir que l’on aura la chance d’écouter ces derniers cet été. Parce qu’autant vous dire que récupérer une place pour leurs soirées mensuelles n’a rien de facile. Mais comme vous avez de la chance, vous aurez l’occasion d’assister à un set tropical de ceux qui ont notamment signé Jacques, Jabberwocky et Basile di Manski.

Online, c’est par ici, et IRL, c’est le 8 juillet à partir 14 heures.

Viendra ensuite Tropical Discoteq, que vous connaissez forcément si vous êtes déjà un chaud des nuits les plus wet de Paris. Car une fois par semaine depuis dix ans, cette soirée animée par Émile, programmateur de Radio Nova depuis quinze ans, fait bouger les amateurs de bon son. Toute l’âme de l’Afrique, toute l’énergie de l’Amérique du Sud et toute la chaleur des Caraïbes, c’est le programme que propose Tropical Discoteq. Fermez juste les yeux, ouvrez les chakras, vous êtes entre les mains du plus grand spécialiste de musique chaude de France. Et c’est pas rien.

D’ici le show du 15 juillet, à partir de 14 heures, vous pouvez vous chauffer par ici.

Globale. Mondiale. Internationale. Multiculturelle. Métissée. Mélangée. Totale. Autant d’adjectifs qui pourraient être attribués à la musique de Louise Chen. Et pour cause, cette baroudeuse franco-taïwanaise mixe ses nombreuses influences avec une grâce et une simplicité déconcertantes. Au point que l’on a envie de croire à une grande unicité planétaire. Ici, les flows posés du rap US épousent les voix chaudes et graves de la soul, et les rythmes de la funk et du disco fricotent avec la noblesse du jazz. Une entremetteuse de sonorités qui a déjà séduit le Mellotron, Radio Nova et The Lot Radio.

Pour écouter, c’est par ici. Et pour la voir, c’est le 22 juillet à partir de 14 heures.

Enfin, les samedis tropicaux accueilleront Around The World. Spécialistes de la musique rythmique, ces quatre explorateurs du son font coexister les cultures, les influences et les mondes à travers des sets exceptionnellement riches, chauds et métissés. Un bonheur pour quiconque est équipé d’un corps qui aime remuer de manière lancinante et veloutée. Car oui, on peut remuer de manière veloutée. Si vous ne comprenez pas comment, c’est que vous n’avez jamais écouté Around The World. Et ça craint puisqu’ils ont des résidences à la Machine du moulin rouge, à la Bellevilloise, au Glazart, et dans pas mal d’autres endroits.

Si vous ne les y avez jamais vus, jetez une oreille par ici. Sinon, venez le 29 juillet à partir de 14 heures.

D'ailleurs si vous voulez être les premiers au courant, téléchargez la Radio Konbini ici, et rendez-vous tous les samedis de juillet à 14h chez Citadium Caumartin ! Les tongs seront de rigueur, vous pouvez vous en procurer sur le site Havaianas. 

En attendant samedi et de pouvoir utiliser le #Havaianassummer, vous pouvez toujours scroller les comptes Instagram @Havaianaseurope et @Citadium pour vous mettre dans le bain.