Brand

© Klaus Vedfelt Getty

Il est grand temps d’assumer pleinement le célibat

Ne vous excusez plus de naviguer en solo car malgré la pression sociale poussant à se caser, le célibat peut être une réelle source d’épanouissement.

Selon une étude récente publiée par Tinder et le cabinet américain Morar HPI, 72 % des jeunes adultes prendraient la décision raisonnée d’être célibataires. C’est ce constat qui pousse actuellement l’émergence d’une "Single Culture", selon le terme qu’on voit apparaître de l’autre côté de l’Atlantique. Là-bas, la notion de "dating" a fait son chemin en proposant une alternative au très binaire célibataire/en couple, qui laisse penser qu’il n’existe rien entre les deux. Une idée problématique quand on a fait le choix de l’indépendance pour s’épanouir, sans pour autant renoncer aux histoires occasionnelles. C’est ainsi que 50 % des jeunes personnes interrogées disent ne pas se reconnaître dans la notion d’engagement, vue dans 46 % des cas comme une menace à leur indépendance.

© Klaus Vedfelt Getty

Publicité

L’alternative est simple : vivre pleinement le fait de ne pas être en couple, et ne plus subir le célibat comme une période de latence entre deux histoires. Il suffit de repenser quelques approches de base pour ne pas souffrir de la pression sociale poussant à se mettre en couple. Le mythe de l’"âme sœur" ne convainc plus les jeunes générations, qui trouvent ailleurs les moyens de leur épanouissement personnel. Konbini et Tinder proposent quelques pistes à explorer. En solitaire, évidemment.

Valoriser son entourage

© Maskot Getty

Il n’y a pas que les relations amoureuses dans la vie. La prochaine fois qu’un membre de votre famille demande comment vont les amours, profitez en pour aborder le sujet de votre épanouissement. Les relations familiales sont parfois prises pour acquises, mais elles demandent du temps et des efforts. Pareil en amitié : valorisez et entretenez vos relations, en groupe aussi bien qu’en tête à tête.

Publicité

Faire de nouvelles expériences

© Westend61 Getty

Voyager en solo ? Profiter d’une salle de cinéma en pleine journée, sans personne dans la salle ? 31 % des jeunes adultes, selon la même étude publiée par Tinder et Morar HPI, choisissent le célibat pour développer leur sentiment d’indépendance. Et 61 % d’entre eux pensent que les célibataires sont plus ouverts aux nouvelles expériences ! Prendre plaisir à faire des choses sans compagnie renforce en effet la confiance en soi et améliore, dans un autre temps, la qualité du temps passé avec les autres. Et c’est parfois l’occasion de faire des rencontres…

Repenser la solitude

© Hero Images Getty

Publicité

La solitude a mauvaise presse, alors qu’elle est surtout l’occasion d’explorer librement ses goûts et centres d’intérêt. Vous êtes libre d’improviser, libre d’avoir vos horaires et libre de casser la routine. Chaque dimanche soir est une opportunité de self-care : sous un plaid avec sa série préférée, en date, au ciné... Ceci n’empêchant pas de textoter ses potes, ou même de faire ça avec eux : essayez donc les apéros du dimanche soir, ils deviendront rapidement un rituel sacré. Et devinez quoi ? 55 % des millennials estiment que les personnes célibataires sont plus drôles que la moyenne !

Penser "empowerment"

© Hero Images Getty

L’empowerment, c’est ce savant mélange d’émancipation et d’épanouissement qui consiste à vivre en alignement avec ses valeurs. Le résultat ? Souvent une plus grande confiance en soi et un sentiment d’intégrité et de liberté. Plus besoin de chercher la validation des autres : l’indépendance d’esprit, c’est aussi l’affranchissement du regard des autres. Sans aller jusqu’à l’ego trip bien sûr puisqu’une personne à l’aise dans ses propres baskets aura de bien meilleurs rapports avec les autres.

Publicité

Développer et affiner ses goûts

© JGI/Tom Grill Getty

Finis les compromis devant l’ordi : regardez, lisez, écoutez ce que vous voulez ! Les goûts et les couleurs ne se discutant pas, développez votre vie culturelle selon vos propres envies et votre propre curiosité. Ce n’est pas un hasard si 33 % des jeunes adultes interrogés disent valoriser les périodes de "dating" pour apprendre à se connaitre soi-même. Quand c’est le cas, on en sort plus cool que jamais aux yeux des autres. Et la qualité de nos relations s’en ressent naturellement.  

Par Tinder, publié le 23/01/2019

Pour vous :