AccueilPartners

Dans le futur, on n'écoutera plus la musique, on la vivra

Dans le futur, on n'écoutera plus la musique, on la vivra

Publié le

par Orange

Les instruments du futur version Star Trek

A quoi ressembleront les sons que nous écouterons en 2045 ? De nouveaux outils vont révolutionner notre rapport aux instruments. Via l'impression 3D, l'interactivité, ou les ressources numériques, voici un aperçu du futur de la musique.

La Gunthman Competition, qui a lieu tous les ans, met en avant les projets les plus futuristes en matière d'instruments de musique. Le but : innover tant dans la forme, que les sonorités ou les matériaux.

La technologie pour réinventer la musique

Grâce à l'impression 3D qui permet de concevoir des formes sans contrainte industrielle, il est aujourd'hui possible de façonner des instruments de musique qui n'auraient pas vu le jour avant. En changeant la forme et le processus d'émission des sons, on peut ainsi donner naissance à des sonorités nouvelles. Et repousser l'expérience musicale hors de ses frontières connues.

Ainsi, le violon piézoélectrique, développé par l'agence d'architectes et de designers Monad Studio, pourrait sans problème gagner le grand prix de l'objet futuriste par excellence. Innovant par son design, il l'est encore plus par son fonctionnement.

Le son qu’il produit est émis par un phénomène appelé "piézoélectricité" qui transforme la vibration des cordes en courant électrique, retransformé ensuite en onde sonore grâce à une enceinte spécialement adaptée. Évidemment, sa texture musicale diffère de ce qu'on a l'habitude d'entendre et est davantage modulable que celle d'un violon classique.

Plus proche de l'art contemporain dans son concept, Abyecto, également développé par Monad Studio, est une installation interactive qui mélange architecture, design et musique au travers d'une performance qui prend corps dans l'espace.

Entièrement imprimé en 3D et composé d'une guitare et d'un mur d'enceintes, Abyecto redessine notre approche de la musique et gomme la frontière qui sépare le musicien et l'auditeur :  en se déplaçant dans la pièce, le public émet et modifie, soit individuellement soit collectivement, toute une gamme de sons pré-enregistrés sur ordinateur qui redéfinissent en permanence la musique créée en direct.

La grande force de ce projet est de nous montrer que notre façon de "vivre" la musique va évoluer grâce aux nouvelles technologies. De spectateurs passifs, nous posséderons par notre seule présence dans une salle de concert la possibilité d'influer sur la musique.

Mais en plus de l'impression 3D, d'autres pistes sont également sources d'innovation, notamment en permettant une utilisation étendue du numérique. On peut alors parler d' "instruments de musique augmentés" comme on parle de réalité augmentée tant ces nouveaux outils ont un potentiel élargi.

C'est le cas du projet Artiphon qui exploite un concept d'hybridation multi-instrument qui permet de jouer à la fois de la guitare, du violon, ou du clavier mais aussi de se servir de toutes les applications numériques musicales avec un même instrument. Il peut aussi bien être porté à la bouche pour jouer de la trompette ou être utilisé comme une guitare tout en pouvant se connecter à Garage Band par exemple.

Vous pourrez jouer de tous les instruments qui existent tout en ayant un accès unique à une base de donnée musicale gigantesque qui regroupe des centaines de milliers de sons variés. Idéal pour repousser les frontières de la créativité !

Vers un apprentissage plus ludique

Pour les néophytes, peu ou pas habitués à manipuler un instrument classique, de nouveaux systèmes plus intuitifs qui démocratisent la création musicale ont vu le jour. Avec une ergonomie proche de celle des consoles de jeux, ces nouveaux outils sont également beaucoup plus ludiques et permettent de gérer aisément un ensemble complet d'instruments, vous transformant en véritable chef d'orchestre !

Conçue par l'entreprise française Naonext, pour créer et contrôler avec une même machine sons, lumières et vidéos, la Crystall Ball donne une nouvelle dimension aux créations musicales assistées par ordinateur. Intuitif et interactif, il est également personnalisable à l'infini !

Plus fascinant encore, Reactable est une table musicale interactive qui rend extrêmement simple l'agencement des sons dans un même morceau. Grâce à un système de cubes, qui correspondent chacun à une fonction ou à un instrument et que l'on fait glisser ou que l'on connecte entre eux sur la table, on peut façonner et moduler à volonté la musique selon ses envies.

On peut augmenter le volume, baisser le rythme, rajouter des effets ou des sonorités, intégrer des samples. Tout est modulable. A l'infini ou presque. Très graphique, cette table rend la création musicale lisible et palpable pour ceux qui la font comme pour ceux qui l'écoutent.

L'AlphaSphere est un instrument qui semble nous avoir été apporté ici bas par une civilisation extra-terrestre. De forme sphérique, il est capable de reproduire une infinité de sons en se servant de pads circulaires personnalisables et programmables individuellement. Il est possible de faire se croiser facilement instrument ou sample au gré de l'inspiration, de rajouter et d'enlever des sons.

Les combinaisons, quasi infinies, offrent une totale liberté de création. En outre, AlphaSphere est le seul projet à posséder déjà une "écurie" d'artistes, dont le célèbre représentant de l' "asian underground" Talvin Singh.

Le corps, cet instrument de musique

D'autres inventions vont encore plus loin et proposent carrément de se passer d'instruments de musique. Ou plutôt de les remplacer par des systèmes que nous porterons sur nos corps grâce à des textiles connectés. Ce qui fait que nous pourrons alors jouer de la musique en toute circonstance, partout et tout le temps, ou que nous soyons. Simplement et facilement. Grâce au vêtement connecté, nos mains vont devenir des guitares et nos jambes des batteries !

Remidi T8 est un gant numérique pour faire de la musique. Concrètement, cela veut dire que votre main est dotée d'un outil qui transforme tout ce que vous touchez en sons. Jouer du piano sur sa baignoire, pas de problème. Jouer de la guitare en tapotant sur sa raquette de tennis, on en a tous rêvés étant jeunes mais là ce sera effectivement possible ! Le monde entier se transforme en instrument de musique. Chaque surface, chaque support permet de créer et de moduler des sons.

Le projet DrumPants quant à lui est composé de deux bandes sur lesquelles se trouvent des capteurs musicaux facilement greffable à un pantalon ou à un t-shirt grâce à des scratchs. Ces mêmes bandes sont reliées à un petit dispositif qui vous permettra de contrôler jusqu’à 100 sons différents. Vous pourrez ainsi jouer de la batterie, des percussions, de la guitare ou du piano. Tous ces sons sont déjà pré-enregistrés dans les DrumPants et se déclenchent quand vous tapez sur les capteurs.

Plus intuitive, plus accessible, plus connectée, la musique de demain nous réserve beaucoup de bonnes surprises. C'est maintenant aux musiciens eux-mêmes de s'emparer de ces nouvelles technologies pour faire vibrer la corde de leur inspiration.

Si vous êtes jeune designer et que vous aussi vous voulez réaliser des projets innovants, on vous conseille grandement de vous inspirer du Concours Orange jeunes designers, tourné vers le design du futur, à la fois innovant et prêt à optimiser les services du quotidien et la relation client. Pour découvrir de quoi demain sera fait, c’est ici.