AccueilPartners

Avec le lancement d'un fanzine, adidas met en lumière la jeunesse créative de Paris

Avec le lancement d'un fanzine, adidas met en lumière la jeunesse créative de Paris

Publié le

par adidas Originals

À l'occasion du lancement de la Tubular Shadow, la maison aux trois bandes a concocté un ouvrage dédié à des jeunes créatifs parisiens qui, chacun à leur façon, bouscule les codes de la mode.

Dans les années 1990, un vent de révolution souffle sur le monde de la haute couture. Désireux de donner un nouvel élan à leurs collections, plusieurs créateurs, dont le Français Jean-Paul Gaultier, décident de lorgner du côté de la rue, de sa jeunesse et de ses looks sportswear. "Quand elle n’a plus rien à dire, [la mode] se tourne vers la rue, qui devient la source de toutes ses inspirations", rappelait ainsi Joël Morio dans Le Monde en 2015, à l'occasion de la diffusion du documentaire "La Mode des années 1990" de Loïc Prigent. "Elle se convertit au sportswear pour convaincre des jeunes qui font des griffes de sport les marques tendance."

Cette petite révolution, qui a contribué à donner un sérieux coup de fouet aux standards élitistes de la haute couture, est aujourd'hui plus que jamais d'actualité. Depuis une poignée de saisons, la rue et son streetswear inspirent massivement le monde du luxe. Mieux : ils le façonnent. Les mannequins les plus en vogue sont des cool kids dénichés sur Instagram, et les bananes, baggys, joggings et autres sneakers, autrefois associés aux banlieues ou à la culture skate, sont désormais érigés au rang d'incontournables grâce à des labels comme Vêtements, Yeezy ou Gosha Rubchinskiy. 

Repousser les limites de genre, de culture et de territoire

En fait, la rue n’a jamais autant inspiré la mode. Et rarement la mode le lui a aussi bien rendu. Cet avènement, on le doit à la jeunesse des temps modernes : celle qui, encouragée par l'ère des réseaux sociaux, a repoussé les barrières de genre, de culture et de territoire, et contribué à repousser les limites du style. Une jeunesse à laquelle Adidas a souhaité rendre hommage.

À l'occasion de la sortie de sa Tubular Shadow, la griffe a concocté un fanzine léché de 30 pages, à travers lequel elle nous entraîne à la rencontre d'une dizaine de jeunes créatifs parisiens qui, chaque jour, tendent un peu plus à réinventer les codes de la mode. Ils s'appellent William, Serena, Pablo, Raphael, Johanna, Laetitia, Gogo, Yanis, Tanguy et Ellie, ils ont entre 16 et 25 ans et, grâce à leur inventivité, ils dessinent chaque jour un monde nouveau. Davantage coloré, ouvert et optimiste.

Et pour découvrir le fanzine, il vous suffit de cliquer ou de tourner les pages ci-dessous.