Brand

Fan de sirop d’érable ? Cet article est fait pour toi.

Voyage express à la découverte des saveurs locales du Québec!

Quand on pense au Québec, on pense à son territoire spectaculaire, ses paysages époustouflants, ses lacs bordés de pins majestueux, ses castors et ses caribous, à la jovialité sans pareille de nos amis québécois, et bien entendu… Au sirop d’érable ! En collaboration avec QuébecOriginal, on te livre tous les secrets de ce nectar divin pour te « sucrer le bec ».

© Cantons-de-l’Est© TQ/J.FHamelin

Publicité

Le sirop d’érable : une tradition centenaire

Le sirop d’érable est au Québec ce que le parmesan est à l’Italie, le thé vert au Japon et le Champagne (ok, le croissant et le roquefort aussi) à la France : un véritable symbole culinaire, qui revendique un riche héritage et un savoir-faire ancestral. Au 16ème siècle, les Premières Nations récoltaient déjà l’eau d’érable pour la transformer en sirop. Dès leur arrivée sur le continent, les Européens furent conquis et se mirent à leur tour à récolter le précieux élixir. Aujourd’hui, c’est grâce au Québec qu’on peut égayer nos pancakes (et nos vies), puisque la province s’impose comme le premier producteur mondial de sirop d’érable !  

Mode d’emploi du sirop d’érable

Le premier truc à faire pour fabriquer son sirop d’érable, c’est de ne pas se planter sur le planning. Après un hiver un peu frisquet, c’est au retour des beaux jours qu’on peut enfin récolter l’eau d’érable. En effet, c’est grâce à l’alternance gel la nuit / dégel le jour que la sève brute recommence à circuler dans l’arbre, et qu’il devient donc possible de la recueillir. On appelle cette période le « temps des sucres », et mieux vaut être au taquet parce qu’elle ne dure que 4 à 6 semaines !

Les cabanes à sucre : un trésor du patrimoine québécois

Apparues au début du 19ème siècle, les cabanes à sucre sont aujourd’hui emblématiques des traditions populaires au Québec. Chaque printemps, on y vient en famille ou entre amis pour déguster des spécialités et plats typiques concoctés à partir de sirop d’érable. Chaud pour un petit food-trip express au Québec ? Suis le guide !

Publicité

- Pour commencer, passage obligé en Mauricie et son parc national, un véritable petit joyau québécois où tu pourras t’adonner à bon nombre d’activités sportives, été comme hiver. Ne manque pas de faire un tour à Trois-Rivières, son musée de la culture pop et sa cabane à sucre iconique : Chez Dany. Un haut lieu de la fête et de la gastronomie, où tu pourras goûter la soupe aux pois traditionnelle et le jambon fumé à l’érable entre deux rigodons.

©  Damien Lair/Québec authentique

- Ensuite, direction Lanaudière, une région aussi bien réputée pour ses paysages incroyables, propices à la rando que pour ses circuits touristiques gourmands et ses nombreux petits restos gastros. Preuve en est avec la Sucrerie du Domaine, une cabane à sucre haut de gamme, où tu pourras retrouver un food truck, un espace traiteur, une boutique, et bien sur un resto pour reprendre des forces avec un Menu des Sucres gargantuesque !

Publicité

© Sucrerie du Domaine

- En Montérégie, après avoir navigué sur le lac Champlain, visité Fort-Lennox et le Parc national du Mont-Saint-Bruno, géré par la Société des Établissements de Plein Air du Québec, direction la Sucrerie de la Montagne pour une immersion dans le Québec d’antan. Située en plein cœur d’une forêt d’érables centenaires, la cabane propose un Festin du Temps des Sucres pas piqué des hannetons, à accompagner d’un petit verre de sève pétillante.

© Sucrerie de la montagne

Publicité

- Enfin, à environ 1 heure de route depuis Montréal, on te propose de partir à la découverte des différentes facettes des Cantons-de-l’Est, ses parcs nationaux et ses petits villages typiques, dont certains comptent parmi les plus beaux villages du Québec. Ne manque pas les inénarrables saucisses à l’érable de la Cabane du Pic Bois, une cabane à sucre familiale située à flanc de montagne à Brigham, près de Bromont.

@Pierre Dunnigan / Tourisme Cantons-de-l’Est 

Le Québec, une destination food à ne pas manquer !

Tu l’as compris, le sirop d’érable au Québec, c’est sacré. Mais outre ce petit plaisir sucré, la province canadienne revendique une véritable identité culinaire, qui s’exprime à travers son terroir d’exception, la passion de ses artisans et la créativité de ses chefs. De quoi te donner envie de traverser l’Atlantique pour te taper la cloche (ou en québécois : « te bourrer la face ») à coup de poutines et de tourtières, mais aussi de homards, sandwichs à la viande fumée, de fèves au lard et autres spécialités locales qui mettent franchement l’eau à la bouche !

« Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour »

Par quebecoriginal, publié le 19/01/2020