Brand

La transformation de Taron Egerton en Elton John

Les deux hommes se connaissent depuis longtemps et leur ressemblance est presque troublante. On vous explique pourquoi.

Elton John est une star, ça tout le monde le sait. Mais c’est surtout le pilote d’une fusée qui ne s’est jamais arrêtée, un pilote brillant, effrayé et solitaire embarqué dans un voyage musical sans retour. Rocketman, qui sort en salles ce mercredi, évoque le parcours d’une comète que personne n’a vu naître. Pour l’incarner, un seul choix possible : l’acteur britannique Taron Egerton, révélé par Kingsman et Robin des Bois, lui-même en pleine ascension stellaire. 

Elton John, un enfant timide et brillant

© ROCKETMAN

Publicité

On découvre Elton John, enfant timide et brillant, (alors Reginald Kenneth Dwight) dans une maison modeste de la banlieue londonienne. Celui qu’on surnomme « Reggie » au visage chérubin (il ressemble un peu au Prince George) arpente son quartier sans âme des années 1950 en chantant « The Bitch is Back » avant de rentrer chez lui dans l’indifférence la plus totale. Sa mère (Bryce Dallas Howard) est une femme au foyer qui rêve d’une autre vie, son père (Steven Mackintosh) a laissé ses émotions à la Guerre. C’est cette absence d’amour qui sèmera les graines de douleur créatrice et de rage à l’origine du succès d’Elton. Son histoire fait écho à celle de Taron Egerton, qui l’incarne à l’écran. Anglais lui aussi, Taron prendra des cours de musique dès son plus jeune âge, comme Elton, avant d’étudier tous les deux à la Royal Academy of Art. L’acteur est le parfait Reggie : timide, généreux et les yeux plein d’éclairs.

Une prouesse musicale très émouvante

© ROCKETMAN

Cherchez un piano, vous trouverez Elton assis face au clavier, la mâchoire serrée et les « petites mains » agitées. Reggie a l’oreille absolue et, très jeune, il restera des heures devant le piano de son père en train d’essayer de reproduire des mélodies. Taron Egerton sait chanter depuis tout petit, mais a du apprendre à jouer du piano pour assurer la plupart des scènes musicales. La star l'a découvert dans la bande originale du Roi Lion, Taron a chanté Your Song pour entrer dans son école d'art dramatique, apprendre le piano n’était donc qu’une formalité pour coller au plus près de son modèle. Il interprète tous les plus gros titres dont « Rocketman » au fond d’une piscine, John est en duo avec son moi de l’enfance avant de remonter à la surface en mode feu d’artifice. Egerton dont le prénom signifie « tonnerre » en gallois atteint son climax. C’est bluffant.

Publicité

Un artiste iconique : lunettes et costumes à paillettes

© ROCKETMAN

A part le soutien de sa grand-mère, qui l’encourage à faire de la musique, le petit Reggie est seul dans son monde imaginaire. Sa fantaisie et son talent échappent à l’attention de ses parents, ce qui expliquera ses costumes à paillettes, de quilleur et de joueur de baseball qu’il portera sur scène. On ne connaît pas la passion de Taron Egerton pour les déguisements, mais ce dernier est le meilleur quand il incarne l’excentricité de l’artiste. Egerton fait briller la moindre petite étincelle par ses costumes et ses lunettes scandaleuses. Le film s’ouvre d’ailleurs sur l’artiste en diable rouge fatigué et amer, prêt à livrer ses chagrins. On le verra en quilleur et en joueuse de baseball très sexy. Quant à ses lunettes trop grandes pour lui, qui le protègent du monde, il ne les quittera que pour pleurer ou faire l’amour. Des dizaines de paires défilent à l’écran : en forme de chat noir, d’œuf en or, fumées ou rosées… 

Un acteur approuvé par Elton lui-même et devenu son « ami »

© ROCKETMAN

Publicité

Elton John est resté aux côtés de Dexter Fletcher pendant toute la réalisation du film, ce qui en fait un objet extrêmement sensible et intime. Très sûr de lui, l’artiste a choisi Egerton sans lui faire passer d’audition. « Quand je regarde le film, je ne vois pas d'acteur », a-t-il lâché après la projection de Rocketman au festival de Cannes, hors compétition. « Je me vois, et c’est une chose extraordinaire pour un acteur.» Les deux hommes très émus se sont retrouvés le soir même sur la plage de l’hôtel Carlton pour un mini-concert privé. Elton John au piano, Taron Egerton l’accompagnait au micro pour interpréter en choeur la chanson-titre « Rocketman ».

Par Rocketman, publié le 24/05/2019

Pour vous :