Le court métrage glaçant d'Eric Toledano et Olivier Nakache contre l'alcool au volant

Eric Toledano et Olivier Nakache nous sensibilisent aux dangers de l’alcool au volant avec Le Bon Vivant. Plus proche du 7ème art que du simple spot de campagne, le court-métrage met en scène Lucas et sa bande de potes, des jeunes comme les autres qui veulent juste profiter de la vie. Un spot à suivre avec #LeBonVivant.

L'association Ferdinand créée par Patrick Chesnais à la suite de la disparition de son fils et la Fondation VINCI Autoroutes avait déjà sollicité Guillaume Canet pour sensibiliser les jeunes contre l'alcool au volant. Son court-métrage Ivresse mettait en scène le basculement de la vie d’un jeune couple à la suite d'un accident de voiture.

Publicité

Cette fois les réalisateurs Eric Toledano et Olivier Nakache, à qui l'on doit notamment Intouchables, Nos jours heureux et Samba, racontent les aventures de Lucas et de sa bande de potes : 5 étudiants qui ont 20 ans et la vie devant eux.
Pour mettre en lumière la première cause de mortalité des 18-24 ans, les deux réalisateurs donnent une réelle épaisseur émotionnelle aux personnages et signent avec Le bon vivant une oeuvre cinématographique ultra convaincante plutôt qu’un énième spot moralisateur et inefficace.


Concrètement, chaque année plus de 1.000 personnes seraient toujours en vie si elles n'avaient pas pris le volant après avoir bu. Les 18-24 ans sont particulièrement concernés, car ils représentent 9% de la population française, mais 20% des tués sur les routes.
Une sinistre réalité que ce court-métrage nous rappelle au travers d'un groupe d'amis qui pourrait être le nôtre. Perturbant.

Publicité

Le Bon Vivant affiche

Le film sera diffusé à partir du 20 mai en première partie des séances de cinéma dans les salles des groupes Gaumont-Pathé, UGC, Cinéville et chez de nombreux exploitants indépendants de la Fédération nationale des cinémas français, ainsi qu’à la télévision sur France 2, BFM TV, les chaînes du groupe TF1 et du groupe M6.

Par Konbini Partenaires, publié le 20/05/2015

Copié

Pour vous :