Brand

Comment les actions menées par l’UE ont fait avancer la lutte des droits LGBTI

En quelques décennies, d’importants progrès ont été réalisés en matière de droits LGBTI au sein de certains États membres de l'UE.

À quelques semaines des élections européennes, Konbini et la Commission européenne vous proposent de revenir sur les grandes étapes qui ont marqué la lutte de la communauté LGBTI et sur ce qui a contribué à faire de l’UE un espace unique au monde en matière de respect des droits fondamentaux et des libertés individuelles.

1# Une lutte centenaire

Picture it : Berlin, 1897. C’est à cette époque et sous l’Empire allemand que le sexologue Magnus Hirschfeld fonde le Comité scientifique humanitaire. Ça ne vous dit peut-être rien, mais l’organisation s’impose comme le premier mouvement d’émancipation homosexuelle au monde ! Elle préfigurera l’émergence d’autres mouvements partout en Europe, tels que la British Society for the Study of Sex Psychology anglaise, ou plus tard le mouvement Arcadie en France dans les années 50.

Publicité

© Commission européenne

Mais c’est véritablement dans les années 1970 que la lutte s’organise, et prend un tournant plus contestataire. Alors que les émeutes de Stone Wall à New-York ont mis en lumière les violences et les discriminations subies par les personnes gay et transexuelles, la communauté se met en marche. Les premières Gay Pride envahissent les rues de New York, San Francisco, Los Angeles et Toronto, et le vent de révolte souffle bientôt en Europe sur Londres puis Paris, ouvrant la voie à une nouvelle forme de militantisme, libéré et révolutionnaire.

#2 De la libération à la normalisation

Au début des années 80, les langues et les esprits se délient. En France, la première « Marche nationale pour les droits et les libertés des homosexuels et des lesbiennes » organisée par le CUARH en 1982 aboutit à l’abrogation d’une loi discriminatoire qui plaçait la majorité sexuelle à 21 ans pour les homosexuels, et 15 ans pour les hétérosexuels. L’homosexualité en France est alors entièrement dépénalisée.

Publicité

À partir de 89, les premières formes d’unions civiles réservées aux couples de même sexe commencent à voir le jour dans certains pays de l’Union européenne, notamment la France. Un an plus tard, c’est une autre étape majeure qui est franchie, lorsque l’OMS décide de rayer définitivement l’homosexualité de la liste des maladies mentales.

 En 2013, avec la loi sur le mariage pour tous, la France est devenue le 9e pays européen et le 14e pays au monde à autoriser le mariage homosexuel. Aujourd'hui, 14 pays membres de l'Union européenne reconnaissent le mariage homosexuel.

© Commission européenne - Au centre Frans Timmermans, Premier vice-président de la Commission européenne

Publicité

À l’orée du 21e siècle, la lutte prend un tournant plus politique, soutenu par l'article 21 de la Charte des Droits Fondamentaux de l'Union européenne, adoptée en 2000,  qui ancre le principe selon lequel "est interdite toute discrimination fondée notamment sur le sexe…et l'orientation sexuelle". Avec ce texte, l’UE devient la première organisation internationale à interdire explicitement toute discrimination basée sur l'orientation sexuelle !

La même année, une législation européenne est adoptée pour combattre la discrimination dans le monde du travail. Une avancée majeure, qui garantit à tous les citoyens une protection juridique contre les discriminations fondées sur le handicap, la religion, l’âge ou encore l’orientation sexuelle.

#3 Une priorité de la Commission Européenne

Si les années 2000 ont été jalonnées de victoires pour les communautés LGBTI, les discriminations restent toutefois une réalité, comme ne manque pas de le rappeler Věra Jourová, commissaire européene à la Justice, aux consommateurs et à l’égalité des genres : « La Commission s'est engagée à travailler pour une Union européenne dans laquelle nous pouvons tous être qui nous voulons être et aimer qui nous voulons aimer. Le travail n'est pas terminé ; les personnes LGBTI souffrent encore trop souvent de discrimination et de discours de haine. »

Publicité

© Commission européenne - Vĕra Jourová, Commissaire européenne à la Justice, aux consommateurs et à l'égalité des genres.

C’est pourquoi l’UE continue de redoubler d’efforts pour promouvoir une Europe des diversités et faire évoluer les droits de la communauté LGBTI. Une mobilisation qui se traduit par exemple par la création d’un réseau d’échange d’informations et de bonnes pratiques dédié à la question LGBTI, ou par le financement de projets dans ce domaine et en faveur des Droits de l’Homme de façon générale.

#4 Un engagement à 360°

Un engagement à 360°, qui témoigne de toute la volonté de la Commission européenne de défendre les valeurs de l’UE, mises en lumière au travers de la campagne #EUANDME.

Découvrez le court-métrage "Début" du réalisateur croate Dalibor Matanić

Et puisque c’est entre nos mains que se façonne l’UE de demain, on n’oublie pas de s’inscrire sur les listes électorales pour prendre part au changement et élire les députés qui représenteront la France au Parlement européen. Rendez-vous dans les urnes le 26 mai prochain !

Par Union Européenne, publié le 29/03/2019

Pour vous :