Brand

Charlize Theron, espionne rebelle dans Atomic Blonde

Que ce soit dans les spots publicitaires ou dans la vie, l’égérie Dior aime briser les diktats et les clichés (et aussi les beaux bijoux). C’est ce qu’elle fait dans le film Atomic Blonde à travers le personnage de Lorraine Broughton.

Charlize Theron dans Atomic Blonde. (© Universal Pictures)

Lorraine Broughton est un agent secret au service des renseignements de Sa Majesté. En 1989, pour les besoins d’une mission très spéciale, elle est envoyée à Berlin. Les ordres : remettre un dossier de la plus haute importance. L’objectif : le faire en restant en vie. Avant de partir, son supérieur lui donne un conseil : "Ne faites confiance à personne." Conseil qu’elle aura vite fait d’appliquer, car la ville est truffée de personnes qui veulent sa peau.

Publicité

Bad girl, bad girl, what you gonna do ?

Charlize Theron interprète une exécutrice badass, et ça lui va bien. Depuis Fast and Furious 7, la sculpturale blonde enchaîne les films d’action. Elle se bat mieux qu’un homme mais, contrairement à d’autres héroïnes, comme Lisbeth dans Millénium, elle reste 100 % féminine. Un côté castagneuse que Charlize assume dans la vraie vie : elle a avoué être une fan inconditionnelle de MMA (les arts martiaux mixtes) et a même récemment tourné un spot publicitaire pour la promotion d’un combat de l’UFC (l’Ultimate Fighting Championship).

Malgré son physique époustouflant et sa classe naturelle, le personnage de Lorraine ne ressemble pas à la sempiternelle bagarreuse au brushing impeccable. Les coups qu’elle prend marquent son visage, elle passe la moitié du film barbouillée de sang et ses traits sont tirés. Elle est sexy mais sans chichi.

La nouvelle place des femmes

© Universal Pictures

Publicité

Réalisé par David Leitch, Atomic Blonde fait entrer le thriller dans une nouvelle ère. Avant, dans les films d’action, les femmes n’étaient bonnes qu’à servir de faire-valoir au héros masculin en succombant à ses charmes. Leur rôle se limitait à sortir de l’eau en se déhanchant ou à obéir aux ordres d’une figure masculine.

Le personnage de Lorraine Broughton pousse plus loin le rôle de l’espionne : elle travaille pour le gouvernement, agit seule, ses combats sont hyperviolents et elle risque sa vie toutes les dix minutes.

Ce film donne la preuve, s’il en était besoin, qu’un film d’action dont le personnage principal est une femme peut être aussi haletant, impressionnant et divertissant que lorsque le héros est un homme. Atomic Blonde, c’est de la bombe !

Publicité

Par Philippine Hattemberg, publié le 09/08/2017

Pour vous :