AccueilPartners

Ces histoires incroyables qui se sont passées sur leboncoin

Ces histoires incroyables qui se sont passées sur leboncoin

Publié le

par leboncoin

Une simple recherche sur un site de petites annonces suffit parfois à s’embarquer dans une histoire extraordinaire.

Expériences drôles, cocasses, improbables voire mémorables, on connait tous quelqu’un qui a vécu une histoire hallucinante liée aux sites de petites annonces comme leboncoin. Et si ces anecdotes font à ce point partie de nos vies, c’est parce qu’un Français sur deux est présent sur ce dernier. Comme l’a montré la dernière campagne pub du site, même l’immense Catherine Deneuve y cherche des poules en faïence pour compléter sa collection chérie. Vous pourriez donc la croiser à l’occasion d’une vente et vivre une rencontre hors du commun car souvent, il s’agit de belles rencontres qui créent de beaux souvenirs... 

leboncoin a donc décidé de mettre ces histoires vraies d’utilisateurs à l’honneur en lançant le podcast “Les bonnes histoires”. Soit un total de 12 épisodes aussi marquants que touchants qui parlent autant de nous que de notre époque et de notre rapport aux autres. Du coup, on a décidé d’écouter tout ça et de vous filer notre petite sélection des anecdotes les plus folles du podcast. Juste histoire de vous teaser un peu. 

La maison aux cerisiers 

Le premier épisode qui nous a marqué est poétiquement appelé “La maison aux cerisiers'' et c’est d’ailleurs le premier de la série. Et rien qu’avec ce nom, on la devine cette maison. Vous savez, c’est la petite longère entourée d’arbres fruitiers dont on a rêvé pendant ces longs mois enfermés chez nous. Ce que vous savez peut-être moins, c’est que quand on cherche une maison dans un coin précis, c’est souvent une véritable galère et qu’on commence par visiter des trucs nuls, mal adaptés, avec des décos terribles, voire des lieux franchement glauques. C’est exactement ce qui arrive à Léa et Alex quand ils débarquent dans un ancien presbytère un peu… bizarre. Mais aussi étrange soit-elle, cette visite va peut-être les mettre sur la voie d’une découverte bien plus intéressante. On vous laisse écouter pour savoir laquelle.

Versailles chez moi

On le sait tous, rien ne termine aussi bien la déco de notre appart qu’une bonne masterpiece au milieu du salon. Chez certains c’est un canapé, chez d’autres c’est un tableau mais dans l'épisode “Versailles chez moi”, c’est une table basse. Ce qu’ignore l’héroïne quand elle découvre enfin celle qu’elle cherche - robuste mais élégante, en bon état mais assez marquée pour raconter une histoire - sur leboncoin, c’est que ce premier coup de cœur en cache un autre. Puis, un autre. Puis encore un autre. Et que le dernier n’est pas un objet mais deux êtres humains qu’elle n’aurait probablement jamais rencontrés autrement. Ce qu’on en retient, c’est qu’il faut parfois prendre le temps de mûrir une décision pour en prendre une encore meilleure. Et vous, vous êtes du genre à ressasser une décision pendant des semaines ?   

La coloc de l'amour

Tous ceux qui ont vécu en colocation en sont conscients, on ne sait jamais sur qui on tombe. Parfois, on se contente de coexister poliment en se gênant le moins possible et parfois on devient amis en quelques minutes sans vraiment savoir pourquoi. Et puis, dans quelques cas plus rares, on ne peut juste pas se blairer de manière totalement instinctive. Mais l’expérience de Chiraz, alternant en quête d’une piaule et grand spécialiste de la traque de bons plans sur leboncoin, a été d’un tout autre level. Et pour cause, quand il a débarqué dans son nouvel appart occupé par une coloc qu’il n’avait pas encore rencontré, il ne s’attendait pas à tomber sur Elle. Surtout après avoir failli rater cette opportunité à plusieurs reprises. On ne vous spoil pas plus mais autant vous dire qu’après des mois à user son crédit canapé auprès de tous ses potes, le choc a été d’autant plus grand. 

Titine, Jean et moi

On a tous connu une voiture surnommée Titine, le genre qui galère dans les montées mais dont on garde des souvenirs inoubliables. Selon votre âge, la vôtre était probablement une 206 ou une Clio 2, voire une Saxo si vous avez traîné un peu plus longtemps que les autres sur les bancs du lycée. Mais si vous êtes aussi vieux que le grand-père de l’épisode “Titine, Jean et moi”, c’est peut-être une Citroën Trèfle de 1926 HP noire et jaune. Mais comment retrouver une voiture si rare des décennies après l’avoir vendue pour s’offrir un modèle plus adapté à une vie de père de famille ? C’est que nous raconte cet épisode qui en dit long sur notre attachement aux objets. Vous savez, ces trucs inanimés auxquels on tient comme à la prunelle de nos yeux. Ne niez pas, on en a tous un dans notre vie. 

Le collège fou fou fou

Ces derniers mois, quand tous nos voisins se sont enfuis dans leur maison de campagne pour éviter le confinement, les re-confinements et les couvre-feux, on a tous rêvé d'en avoir une nous aussi. Au point que les consultations d'annonces immobilières ont explosé pendant des mois. Mais quand Kamel et Nassima se sont lancés dans une recherche identique, ils sont tombés sur le lieu le plus improbable qui soit. En tout cas pour une maison de campagne. Évidemment, ils n’allaient pas acheter un truc pareil pour se retirer en cas de pandémie ou de week-end entre potes. Ou alors si, mais pour en faire quelque chose de plus grand qu’un simple logement, et même de bien plus grand qu’eux. C’est ce qu’ils ont fait et c’est une belle leçon de vie, qui vous arrachera forcément un sourire. Alors, bonne écoute. 

Si, comme tous ces gens, vous aimez chiner sur leboncoin, faire des rencontres bouleversantes ou que vous adorez les belles histoires, on vous invite à écouter TOUS les épisodes du podcast “Les bonnes histoires” sur toutes les bonnes plateformes de streaming que nous connaissons. C’est cool, c’est émouvant et c’est raconté par vos voix préférées dont celles de Sophie-Marie Larrouy, d’Océan, de Lucien Maine, d’Anis Rhali et de bien d’autres ! À très vite donc !