AccueilPartners

Ces 5 projets design pourraient révolutionner votre approche du SAV

Ces 5 projets design pourraient révolutionner votre approche du SAV

Publié le

par Orange

Remplacer son téléphone via un distributeur dans la rue, trouver son âme soeur en cas de panne numérique, se défouler avant d'avoir son conseiller au téléphone, les jeunes designers ont imaginé notre avenir digital, et ils l'ont vu ludique et décomplexé ! 

A South Park, les conseillers clients ne semblent pas très investis par leur mission.

« Imaginez la relation client de demain », c’était le thème, pas simple, de la cinquième édition du concours Orange jeunes designers. Une quarantaine d’étudiants et jeunes diplômés en design ont été sélectionnés pour plancher sur le sujet. Le palmarès du concours vient d'être dévoilé, mais voici cinq projets alternatifs qui ont séduit Konbini pour leur originalité. Ça donnerait presque envie d’une panne.

Le Febo de la relation client, c’est Origins 

Vous connaissez les Febo, ces distibuteurs d’Amsterdam qui délivrent à toute heure des hamburgers tièdes ou des croquettes frites ? C’est le principe d’Origins, mais avec un contenu qui ne se mange pas : des téléphones portables. L’idée a jailli du cerveau de Pauline Narvion et Joanna Losse de l’École de Condé Bordeaux Créasud. Le concept ? Si vous perdez votre téléphone, il vous suffit de trouver la borne-distributeur la plus proche de chez vous pour vous connecter, et récupérer directement un nouveau portable, synchronisé avec vos données personnelles. Le rêve.

La cabine téléphonique, ce lieu so passé.

Le Tinder de la relation client, c’est Orange Social Customer

« Victime », trouvez votre « Sauveur . C’est le concept clé de Célia Lopez et Lei Xing, tous les deux étudiants aux Gobelins-l’école de l’image. Leur Orange Social Customer est une appli comme un jeu de rôle. Vous, « victime » d’une grosse galère avec votre matériel ou votre réseau, vous devez trouver votre « sauveur », à savoir une bonne âme susceptible de vous dépanner. Le point le plus intéressant, c’est que vous choisissez votre « sauveur » potentiel en fonction de son profil et de ses centres d’intérêt. Et que vous pouvez en changer. Ou comment faire des rencontres, même quand l’heure est grave.

La console de jeu de la relation client, c’est Pressmi

Cette jolie boite noire recèle un kit d’urgence pour utilisateur au bord de la crise de nerf. En appuyant sur le bouton rouge de Pressmi, l’objet imaginé par Théo Baës & Pauline Viron , eux aussi étudiants aux Gobelins-l’école de l’image, on transmet en direct toutes ses données au service client sans avoir à dire un mot ou à lever le petit doigt. Le temps que le conseiller prenne connaissance de tout ce qu’il faut savoir sur vous et votre équipement, Pressmi vous propose un jeu sur écran. Lorsque le conseiller appelle, on est déjà beaucoup plus zen pour lui répondre.

Le Shazam de la relation client, c’est Helper

Vous avez un souci de panne ou de connection. Déjà c'est pas marrant. Mais quand vous pensez que vous allez devoir chercher le modèle de votre box/portable/ordi, son numéro de série, son système d’exploitation pour exposer au SAV, ça vous déprime déjà. Normal. Toutes ces données sont en général inconnues non seulement de vous, mais aussi de votre conseiller client. Les règles de confidentialité interdisent souvent leur enregistrement. C’est le paradoxe relevé par la jeune designeuse milanaise Julie Blitzer. Pour nous éviter d’avoir à fouiller dans les notices alors qu’on est pas d’humeur, elle a inventé Helper. Une simple photo de vos appareils, à partager via une appli ou par SMS, et miracle : ils sont reconnus, catégorisés et leurs fiches signalétiques stockées. Votre service client (ou vos amis geeks secourables) peuvent les recevoir à tout instant. On vous fournit même un tag NFC à accrocher à votre porte-clé si vous devez vous déplacer chez votre fournisseur, avec en bonus une fonction coupe-file. Voilààààà on respiiire avec le ventre.

Le food truck de la relation client, c’est Orange Mobile Hub

Dina Basuki et Luobin Huang, du Politecnico de Milan, ont imaginé cette remorque mobile qui se déplace dans les villes à des horaires précis. Grâce à une application, on peut faire arrêter la machine près de chez soi. À bord, pas de frites fumantes ou de Bo-bun végétarien, mais un conseiller client, un accès wifi, une boutique et un système de réservation de dépannage à domicile par des technicien à vélo. Au final, un dépannage rapide et personnalisé, et un bon bilan carbone. Vivement demain.

Si ces projets voient le jour, vous aurez été les premiers au courant. En attendant, on vous conseille de garder un oeil sur le futur sur Le Collectif.