Brand

© Hero Images Getty

Être célibataire serait bon pour la santé

Loin des clichés sur le célibat, des études récentes mettent en avant ses bénéfices, notamment sur la santé.

Lorsque l’on est célibataire, il est souvent difficile d’échapper à l’éternelle question qui revient comme un boomerang à chaque réunion de famille : "Alors, comment vont les amours ?" Une réponse négative et c’est l’avalanche de conseils farfelus ("Mais prends un chat !"), de regards tristes et de têtes penchées en signe de "soutien".

Des réactions disproportionnées et bien inutiles puisque, selon une étude publiée récemment par Tinder et le cabinet américain Morar HPI, 72 % des jeunes adultes déclarent assumer complètement leur célibat. Mieux : contrairement aux idées reçues, le fait de ne pas être en couple pourrait avoir un effet bénéfique sur la santé.

Publicité

Alimentation plus équilibrée, vie plus active, confiance en soi accrue, et sommeil de qualité seraient au rendez-vous pour les adeptes de la "Single Culture" – terme popularisé de l’autre côté de l’Atlantique.

© Hero Images Getty

La même étude révèle d’ailleurs que 81 % des millenials estiment que ne pas être en couple peut même être un avantage dans la vie. Retour sur les bénéfices en termes de bien-être physique et mental du célibat.

Publicité

Les célibataires feraient plus de sport

© Flashpop Getty

Il n’y a pas de secrets : le sport demande du temps pour soi, et du temps, on est peut-être plus disposés à en avoir davantage quand on est célibataire. Faire du sport est logiquement une des activités que l’on peut pratiquer sur son temps libre – ou du moins faire un peu d’exercice.

Ainsi, pour 62 % des jeunes adultes interrogés dans l’étude Tinder et Morar HPI, ce temps libre supplémentaire serait propice à la découverte de nouvelles pratiques sportives, comme le yoga pour se recentrer ou les sports collectifs comme le badminton pour élargir son cercle d’amis. Un bon point pour le moral, en somme.

Publicité

Les célibataires feraient plus attention à leur alimentation

© Hinterhaus Productions Getty

Comme pour le sport, les célibataires seraient en moyenne plus enclins à faire attention à leur alimentation – facteur fondamental pour entretenir une bonne santé, cela va de soi. Pour preuve, 37 % des millenials déclarent par exemple avoir découvert plus de nouveaux restaurants lors d’une période de "dating".

Les célibataires dormiraient mieux

On ne va pas se mentir, un grand lit rien que pour soi, c’est quand même pas mal. Au-delà du confort lié au fait de dormir en solo, le célibat aurait même un impact sur la qualité du sommeil. Dormir sans compagnie favorise des nuits plus complètes et plus calmes, avec pour résultat de passer des journées en meilleure forme. Préserver son espace vital est un choix conscient pour 24 % des millenials interrogés par l’étude publiée par Tinder.

Publicité

Les célibataires auraient de meilleures relations avec les autres

© Hinterhaus Productions Getty

Tous ces éléments aident à mieux comprendre comment le célibat améliore le rapport à soi-même, et donc aux autres. 55 % des jeunes adultes interrogés pensent d’ailleurs que les célibataires sont des personnes plus drôles que les autres. L’indépendance amoureuse conduirait ainsi à valoriser davantage les autres types de relations personnelles, sources d’un épanouissement et d’un bien-être vécus sans pression, à la cool, en toute liberté. Une personne à l’aise dans ses baskets aura en effet de bien meilleurs rapports avec son entourage, que ce soit au travail ou dans l’intimité, avec ses amis et sa famille.

Par Tinder, publié le 04/02/2019