AccueilPartners

5 trucs pour sortir vos journées de boulot de l'ordinaire

5 trucs pour sortir vos journées de boulot de l'ordinaire

Publié le

par Perrier

Non, le boulot n’est pas forcément synonyme d’ennui et de journées interminables. Oui, vous pouvez faire de chaque journée un moment de pure éclate. Ces quelques inventions simplement extraordinaires vous le prouveront. Top 5.

Le boulot, c'est comme le sport, le plus important c'est d'entrer dans le match avec le bon mental. De cette manière, là où d'autres verront un interminable tunnel gris, vous verrez un terrain verdoyant qui n'attend que vos retournées acrobatiques, vos ailes de pigeon et autres frappes de l'aigle royal à deux bandes. Mais pour ça, vous aurez besoin de deux ou trois petites techniques pour transformer vos journées en finale de Champions League. Enfin, ça ou autre chose. Ce qui vous plaît en fait. Pour ça, voici quelques petites idées qui, l'air de rien, vont fracasser vos habitudes et votre agenda. 

Pen Spinning, le patinage artistique de l’open space

Tous les champions nés qui hantent les couloirs de bureaux doivent se trouver une discipline à illuminer. Et si vous êtes de ceux qui veulent briller à échelle planétaire, c'est vers le Pen Spinning qu'il faudra vous tourner.  Sorte de délire artistico-sportif à mi-chemin entre le bâton de majorette et le jonglage foireux d'un hippie dans une soirée plage, ce "sport" popularisé dans le Japon des années 1970s par Hideaki Kondoh donne lieu à des compétitions internationales sponsorisées par les boîtes elles-mêmes. Oui, oui...

En devenant un Pro Pen Spinner, vous vous garantissez donc les journées d’un sportif de haut niveau sans quitter votre boulot ni transpirer. Mieux encore, vous vous épargnez les hurlements du coach après dix heures de boulot, les co-équipiers relous et même les douches collectives. Parce que c’est assez rare dans le Pen Spinning.

Tip supplémentaire : Notez bien que les salaires des Pen Spinners professionnels sont nuls, car ça n’existe pas.

Paper Toss, affrontez-les tous

Bien sûr, en entreprise, il y a aussi les sports collectifs. C'est motivant, c'est bon pour l'esprit d'équipe et ça permet de gueuler sur Micheline de la Compta et de narguer Jean-Patrick du Service Contentieux en toute légitimité. Si cette obsession mérite peut-être un suivi psychologique, sachez tout de même qu'il n'est pas nécessaire d’attendre le prochain séminaire paintball-lasertag-team bulding-rafting pour prouver à vos collègues que vous êtes le guerrier le plus puissant de l’open space. Et pour cause, depuis des siècles, les travailleurs rivalisent de créativité pour inventer des jeux avec ce qu’ils ont sous la main sur leur lieu de travail.

Lancez donc un grand tournoi de Paper Toss. Soit en gros une compétition de basket avec une poubelle comme panier. Et ne lésinez pas sur vos effets : stratégies improbables, sifflet de coach, dunk, brassard anti-transpiration et Air Jordan, tout est bon pour montrer que vous êtes le boss du game et mener votre équipe à la victoire. 

Pourtant, il reste un moment durant lequel vous êtes totalement coincé : la réunion. Et là, fini les paniers, les dribbles et les dunks, il ne vous reste que votre esprit. Heureusement, c'est déjà bien assez pour vous lancer dans un escape game mental. L'idée est simple, elle consiste à élaborer le meilleur moyen de vous échapper de la pièce sans être remarqué ou intercepté si vous y étiez contraint. Ces fenêtres sont-elles soudées ? Le centre de gravité de Christian est-il assez haut pour le faire tomber hors du passage d'un seul coup d'épaule ? Où débouche cette porte que personne n'ouvre jamais ? Oui, les scénarios sont nombreux et infinis pour ceux qui ont l'âme d'un Solid Snake en puissance. Les plus rêveurs se contenteront de s'échapper en eux-même, un peu comme ce gars dans la vidéo ci-dessus. 

Tip supplémentaire : Préférez un papier avec un bon grammage, sinon vos lancers risquent de partir à l'autre bout de l'open space. 

La réponse automatique ou la vanne automatisée

Des blagues du boss aux vannes graveleuses à la pause café, l'humour au boulot est un concept à la fois large et glissant. Et bien souvent, même les plus doués des humoristes d'open space doivent contenir leurs élans les plus fougueux. Heureusement, il existe un territoire sur lequel personne ne vous empêchera de prouver que vous êtes le Gad Elmaleh du consulting en fusion/acquisition : la réponse mail en cas d'absence. 

Grâce à cette ingénieuse invention dont nul ne connaît l’auteur, vous pouvez balancer votre vanne la mieux sentie à tout votre carnet d'adresses. Clients, fournisseurs, supérieurs, subalternes, membres de la direction, personne ne pourra y échapper. Evidemment, un tel potentiel doit être exploité comme il se doit. Et pour cela, n'hésitez pas à lister toutes vos idées, les trier, les classer pour finalement choisir la meilleure. Mieux encore, faites voter vos proches. La blague de l'année a un prix, bande de petits génies. 

Tip supplémentaire : Il y a deux écoles. Celle qui consiste à multiplier les vacances courtes et donc les vannes pourries. Et celle qui prône des vacances longues pour un vanne ultime totalement optimisée.

Lancer des traditions pourries pour rythmer l'année

Un bal en tenue d'époque pour le début de l'été, un tournoi annuel de Rubik's Cube ou une grosse soirée fromage pour la Saint Uguzon, le patron des fromagers (oui, oui), toutes les traditions sont bonnes à prendre en entreprise. Et la raison est simple : les gens aiment faire et refaire la même teuf tous les ans, ça les rassure. Et pour cause, ils peuvent répéter les mêmes débilités au prétexte de la tradition. 

Mais pour vous, chaque rituel ainsi instauré sera une nouvelle occasion de transformer votre vie de bureau. Pour cela, il vous faudra prendre le plus de responsabilités possibles au sein de l'organisation de ces événements. Non seulement, ça vous donnera l'air important mais en plus vous pourrez zapper des réunions pour d'obscures raisons. Tout ça en vendant du bonheur à vos collègues. N'est-ce pas là le véritable accomplissement de tout travailleur qui se respecte ? Bien sûr que si.

Créer un club pour (enfin) faire partie des cools

Le monde moderne est tellement merveilleux que votre entreprise ne sert plus uniquement à travailler. Vous pouvez partir en vacances avec, vous y faire former ou participer à des séminaires d'aventure pour vous rapprocher de vos collègues. Mais surtout, vous pouvez y créer une association ou un club. Et pour ça, pas besoin d'une passion pour le scrapbooking ou le théâtre norvégien.

N'importe quoi fera en fait l'affaire. Car tout réside dans le choix des membres. Ne sélectionnez que peu d'élus et n'expliquez jamais vos critères. Puis, dès les premiers jours, virez quelqu'un. Pourquoi tout ça ? Pour créer un sentiment d'exclusivité terriblement attirant pour tous ceux qui ne sont pas membres. Les autres se battront pour y rester. Et vous, vous serez enfin ce cool que vous osiez à peine regarder au collège. 

Bref, vous l'aurez compris, pour devenir le Messi de votre boîte, pour que chacune de vos journées soit un exploit mémorable, il faut refuser le quotidien. Il faut dire non à l'ordinaire. Et si vous avez besoin d'en savoir plus sur les différents moyens de le faire, allez faire un tour sur le site de Perrier. On y trouve pas mal de trucs cools pour rendre sa vie plus originale.