Brand

5 astuces pour sonder votre entourage et réussir vos cadeaux de Noël

Réussir un cadeau de Noël pour un proche est un sacré défi. À l’inverse, un gros ratage n’a rien de bien difficile. Pour éviter les drames au pied du sapin, Konbini et PayPal vous filent donc quelques conseils pour sonder amis et famille.

La soirée s’est déroulée dans le calme et la joie, les estomacs sont pleins à craquer et même ce vieux tonton chelou qui hante toutes nos familles s’est bien tenu. Bref, c’est un Noël réussi et déjà les esprits s’échauffent à l’idée d’ouvrir les emballages multicolores qui font de l’œil à tout le monde depuis le début du repas. Ce serait donc dommage de gâcher ce tableau un peu cliché en offrant le pire cadeau qui soit à un de vos proches. Voici donc quelques techniques pour savoir ce que veulent vraiment votre famille et vos amis.

Publicité

#1. S’offrir une vraie-fausse session shopping

Cette première technique ne devrait pas trop vous fatiguer puisqu’il s’agit de faire les boutiques en ligne ou IRL avec votre cible. Dans le premier cas, jouez le scénario de l'après-midi chill entre potes et notez mentalement toutes les choses qui ont l'air d'intéresser votre cible et classez-les en fonction du désir qui anime son visage pour arriver à un choix final. Dans le second cas, laissez-lui la main sur le choix des magasins. Une fois là-bas, il ne vous reste plus qu’à l’observer aussi discrètement que possible jusqu’à ce qu’elle s’arrête sur un truc qui la fasse vraiment envie mais qu’elle refuse de s’offrir. Que ce soit pour des raisons d'argent, parce qu’elle n’est pas sûre de pouvoir assumer cette fringue ultra-originale ou juste parce qu’elle hésite, vous serez sûr de frapper un grand coup, en offrant cet item. À noter que ça marche aussi bien avec un accessoire qu’avec des sapes ou des jeux vidéo. Mieux encore, les deux techniques ne sont pas incompatibles, au contraire. Bref, lâchez-vous.

#2. Se faire un kiff avec un auto-cadeau

Publicité

C’est peut-être la plus cool des techniques puisqu’elle consiste à VOUS offrir un cadeau pendant une session. Mais pas n’importe lequel : plus ou moins celui que vous envisagez de faire à votre cible. Si il ou elle hurle de jalousie quand vous vous pointez avec votre nouvel item, c’est que vous avez visé juste. Reste ensuite à trancher entre plusieurs options : lui offrir le vôtre pour économiser, en offrir une variante pour éviter les doublons ou, au contraire, offrir exactement le même parce que vous êtes des BFF 4EVR ou que vous adorez porter les mêmes fringues que votre mère. En gros, ça dépend de votre niveau d’intimité avec votre cible.

Petite technique additionnelle : si vous n'avez vraiment pas les mêmes goûts que votre cible, achetez "votre" cadeau en ligne. Car si vous vous êtes vraiment planté, vous pourrez facilement le retourner grâce à PayPal et recommencer la technique si nécessaire. 

#3. Se focaliser sur les cadeaux de l’autre

Publicité

Des études le prouvent, la plupart des gens choisissent les cadeaux qu’ils offrent en fonction de leurs propres goûts. S’il s’agit certainement d’une assez mauvaise méthode, elle vous aidera dans votre quête d’informations lorsqu’elle est utilisée par les autres. Et pour cause, vous serez logiquement sur la bonne piste en observant très attentivement ce que votre cible offre à quelqu’un qui lui “ressemble” sociologiquement. Exemples : votre mère à votre tante, votre frère à son meilleur pote ou encore votre collègue à votre boss. Oui, c’est moche de vous servir des défauts des autres pour arriver à vos fins. Mais c’est la dure loi des cadeaux de Noël.

#4. L’interrogatoire en mode perché

“T’irais où en vacances si tu partais demain ?”, “Tu te vois de quelle couleur en ce moment ?”, “C’est quoi ton animal hivernal totémique ?”, autant de questions existentielles que l’on pose trop peu à ses proches et qui peuvent pourtant surgir au cours d’une conversation décalée et intime. Enfin, possiblement quoi. En tout cas, c’est exactement cette perchitude qui vous servira d’alibi pour choper des infos sur le mood de votre cible. À mi-chemin entre le Columbo style où le suspect ne comprend rien aux questions et le portrait chinois de votre enfance, cette méthode vous évitera d’offrir des pantoufles chauffantes à quelqu’un qui rêve de soleil ou un costume trois-pièces à quelqu’un qui se voit en loup sauvage. Oui, ça risque de vous faire passer par un dingue. Mais c’est Noël, on ne juge pas.

Publicité

#5. Lâcher un “j’ai eu/je veux ça l’année dernière/cette année”

Aussi basique qu’efficace, cette méthode est au cadeau de Noël ce que le passement de jambe est au football : un truc facile à réaliser qui marche toujours. En gros, ça marche en quatre étapes. D’abord, vous lancez le sujet des cadeaux de Noël. Rien de plus simple à cette période de l’année. Ensuite, vous enchaînez sur vos propres vœux en espérant décrocher un “Ah ouais, moi aussi !” Si ça ne passe pas, vous pouvez embrayer sur ce que vous avez reçu l’année dernière pour obtenir un “Oh la chance !” Si ça ne fonctionne toujours pas, vous pouvez commencer à parler des cadeaux que vous n’avez jamais reçus dans le même but. Toujours rien ? Il est temps de passer à la quatrième étape : pleurer.

Un peu comme les gens de la vidéo ci-dessous qui, de toute évidence, pleurent de l’intérieur et n’ont visiblement pas suivi les techniques ancestrales ci-dessus.

Mais comme eux, vous pouvez aussi miser sur PayPal. Car si vous parvenez à vous planter malgré la lecture de cet article, le site vous donne une chance de rattraper le coup en renvoyant vos cadeaux gratuitement. À condition, bien sûr, de les avoir achetés en ligne et payés via PayPal. Séchez donc vos larmes et reprenez l’enquête, il y a encore un filet de sécurité.

Par PayPal, publié le 27/11/2017

Pour vous :