Brand

©UGG

40 ans de UGG : des plages californiennes aux villes branchées

Retour sur la success-story de cette marque emblématique du cool californien.  

Si elles vous rappellent instinctivement vos tendres années lycée, les bottes UGG ont aujourd’hui leur place au panthéon des chaussures cultes et fêtent cette année leur 40 ans d'existence. 

© UGG

Publicité

Combi de surf et bottes fourrées

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce n’est pas le Nord canadien mais les plages ensoleillées qui ont vu naître les premiers modèles de boots UGG. En 1978, c’est en Californie du Sud qu’un jeune surfeur australien au flair affûté a l’idée de créer ces fameuses bottes en peau de mouton retournée.

Des bottes fourrées sous 35° C ? Une idée qui a de quoi laisser perplexe, mais qui fait rapidement l’unanimité auprès des surfeurs. Ça tombe bien, puisque c’est à eux qu’elles sont destinées. Grâce aux vertus thermostatiques de la peau de mouton, elles leur permettent en effet de réchauffer rapidement leurs pieds après des heures passées dans l’eau glacée !

© UGG

Publicité

Très vite, toute la West Coast ne peut plus s’en passer, et UGG devient aux yeux du monde le symbole d’un californian way of life cool et décontracté.

S’affirmer avec légèreté

Devenues un phénomène culturel à part entière, les boots UGG ont su se faire une place à vie dans nos dressings. Car au-delà du confort, il y a une forme de revendication derrière le fait de chausser ces fameuses bottines fourrées.

Porter des boots UGG, c’est se revendiquer comme un esprit libre qui s’affranchit des conventions, défiant avec bravoure le cycle cruel des tendances. C’est opter pour des pièces statement, dans lesquelles on s’affirme avec insouciance, dans la veine du mode de vie californien.

Publicité

© UGG

Une philosophie sur laquelle la marque a d’ailleurs mis l’accent dans ses dernières campagnes, en réunissant un collectif de personnalités underground et arty. On y retrouve par exemple l’artiste Kent Twitchell, le skateur Daniel Hivner ou encore la blogueuse Ari Fitz.

Des plages aux catwalks

Au cours des années 2000, alors que la "UGG mania" bat son plein, la griffe tend à affirmer sa légitimité mode pour conquérir le marché du luxe. Pour ce faire, elle multiplie les collab’ avec les grands noms de la fashionsphère. Jimmy Choo, Swarovski, Phillip Lim ou encore Jeremy Scott revisitent à loisir la célèbre botte fourrée, et propulsent UGG sur les catwalks et dans les pages des magazines les plus pointus.

Publicité

Dernier tour de force en date, un partenariat bien senti avec le très hype label Y/Project, porté par le créateur Glenn Martens. Résultat : une capsule ovni et subversive à souhait, qui célèbre la liberté de ton revendiquée par l’enseigne.

40 ans d’audace

C’est justement cette croisade mode que UGG a souhaité mettre en avant pour ses 40 ans, à travers sa campagne UGG : 40 years. Shootée par le photographe Erik Madigan Heck, célèbre pour ses univers surréalistes empreints de poésie, elle rassemble un casting cinq étoiles comprenant des égéries créatives et engagées, incarnant la UGG "next generation".

On pense par exemple à la mannequin et activiste Adwoa Aboah, fondatrice de la plateforme Gurls Talk, ou encore à l’artiste et designer Heron Preston, qui signera une collection pour la marque prévue pour l’an prochain.

© UGG

En parallèle, UGG a souhaité rendre hommage à ses fans de la première heure avec le lancement d’une collection exclusive, réinterprétant ses modèles cultes dans leur coloris original, sable. Le résultat : la collection en édition limitée appelée 40:40:40 présente non seulement la couleur sable anniversaire, mais aussi des pièces et accessoires exclusifs.

Par UGG, publié le 05/10/2018

Pour vous :