Brand

10 femmes qui nous ont marqué en 2017

Des profils qui pourront vous inciter à voir les choses autrement, persévérer, respecter, croire, écouter. Le tout pour mieux rêver. Et agir ?

L’année 2017 a vu de nombreuses femmes s’illustrer sur tous les plans et tous les continents. Dans les milieux de la politique, du cinéma, de la musique, de la mode ou de la cuisine, devant les policiers de Baton Rouge ou face à une assemblée des Golden Globe Awards, de nombreuses femmes se sont démarquées. Voici 10 femmes qui ont rayonné cette année et qui nous inspirent à tous les niveaux.

Publicité

Ieshia L. Evans, icône du mouvement Black Lives Matter à Baton Rouge

Comme un air de déjà-vu historique. Rappelez-vous : 1967, une jeune fille se tient une fleur à la main devant des soldats américains armés, lors d’une manifestation en opposition à la guerre du Vietnam. Elle devient une icône, tout comme la photo de Marc Riboud, du mouvement hippie pacifiste Flower Power. Cinquante ans plus tard, c’est au tour de Ieshia L. Evans de faire face aux forces de l’ordre pendant un rassemblement contre les violences policières à l’encontre des Noirs aux États-Unis.

Après qu’un jeune homme noir a été abattu en pleine rue à Baton Rouge, cette infirmière de 27 ans avait alors décidé de se rendre en Louisiane, depuis la Pennsylvanie, pour se joindre au mouvement de protestation. Sur la célèbre photo de Jonathan Bachman (de l’agence Reuters) qui a fait le tour des réseaux sociaux, c’est son calme et sa détermination que l’on retient. Un exemple inspirant qui rappelle l’importance de s’engager jusqu’au bout et de marquer ses positions de manière pacifique.

Publicité

Juliette Armanet, la jeune musicienne qui a redonné vie à la chanson française

Ancienne journaliste, Juliette Armanet a choisi de renouer avec son amour de jeunesse, la musique, remettant au goût du jour la chanson française. Sur les traces de Barbara, Véronique Sanson, Michel Berger, Alain Souchon et d’autres, elle s’est forgé un univers digne du music-hall d’antan, celui d’Édith Piaf ou de Juliette Gréco. D’une voix enchanteresse, elle chante l’amour d’aujourd’hui sur une musique d’autrefois. C’est romantique, osé, vintage, assumé. Juliette Armanet, c’est la grâce à l’état pur depuis la sortie de son premier album Petite Amie en avril dernier. C’est aussi l’élégance "à la française" puisque la chanteuse est bien partie pour devenir l’un des meilleurs espoirs de la nouvelle génération de la chanson française. Un mémo pour rappeler qu’il faut toujours s’écouter et croire en soi pour mieux suivre sa voie/x.

Fanny Rey, élue "Femme chef" de l’année 2017 par le guide Michelin

Publicité

Ancienne finaliste de Top Chef, Fanny Rey a repris avec son compagnon l’Auberge de Saint Rémy, à Saint-Rémy-de-Provence, dans les Bouches-du-Rhône. Au début de l’année, elle a été récompensée par une première étoile, ce qui a fait d’elle la seule femme chef distinguée par le Guide Michelin parmi les 70 nouveaux étoilés du grand cru 2017. Le Guide Michelin lui a également décerné le titre de "Femme chef de l’année". Des récompenses qui saluent le talent d’une cheffe et motiveront certainement d’autres femmes à persévérer malgré les difficultés et les préjugés qu’elles peuvent rencontrer dans un univers comme la gastronomie, où elles sont encore en minorité et confrontées à un plafond de verre.

Meryl Streep, ovationnée aux Golden Globes pour un discours sur le respect

Alors qu’elle venait d’être récompensée à la cérémonie des Golden Globes, en janvier dernier, Meryl Streep a prononcé un étonnant discours de remerciement : à la veille de l’investiture de Donald Trump, elle a profité de son temps de parole pour mettre en exergue la multitude de nationalités qui donne sa force à la communauté des acteurs et actrices d’Hollywood, dénonçant, sans le nommer, la politique résolument opposée aux étrangers de l’actuel locataire de la Maison-Blanche. Un court discours que l’on a gardé en tête durant cette année 2017 et dont on compte bien se souvenir pour toutes celles à suivre.

Publicité

Valérie Plante, première femme maire de Montréal

En 1642, la française Jeanne Mance débarquait sur les côtes canadiennes et fondait la ville de Montréal. 375 ans plus tard, Valérie Plante vient de devenir la première femme à être élue maire de Montréal. À 43 ans, la jeune politique s’apprête à diriger une ville de près de 2 millions d’habitants. Elle est actuellement la seule femme à administrer une grande métropole en Amérique du Nord. "J’ai hâte qu’on travaille ensemble à nos priorités communes", s’est réjoui le Premier ministre canadien Justin Trudeau sur Twitter. Un vent frais de changement souffle sur la ville québécoise et il pourrait, on l’espère, gagner d’autres contrées du monde.

Whitney Wolfe Herd, fondatrice de Bumble, l’application de dating à donner le pouvoir aux femmes

© Kristen Kilpatrick

Success story. Vous connaissez sans aucun doute Tinder, cette application de dating qui a révolutionné le monde de la drague ? Sa cofondatrice Whitney Wolfe Herd a quitté l’équipe pour lancer Bumble, une application de dating où cette fois, seules les femmes peuvent prendre contact après un "match".

Une application positive de rencontres équitable, résume la fondatrice, qui redistribue les cartes de la drague en gommant l’idée que le premier pas doit être traditionnellement fait par les hommes et, surtout, en réduisant les problèmes d’approches lourdes et équivoques. Cette année, Whitney Wolfe Herd a lancé Bumble Bizz pour faire évoluer le concept et faciliter les rencontres professionnelles entre "personnalités extraordinaires". Bumble agit donc désormais dans le monde du cœur, de l’amitié et du travail, trois piliers de la vie selon la créatrice. De quoi donner envie de "swiper" de plus en plus vers des profils de femmes et d’hommes inspirants.

Audrey Azoulay, 100 % culture

© Didier Plowy/ministère de la Culture

Ministre de la Culture sous François Hollande Audrey Azoulay a été élue cet automne à la tête de l’Unesco (Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture). À 45 ans, elle devient ainsi la première femme française à la tête d’une Organisation des Nations unies. Cette brillante énarque a un parcours culturel impressionnant : ancienne numéro 2 du CNC (Centre national du cinéma), conseillère culture et communication de François Hollande puis ministre de la Culture… En poste pour les quatre prochaines années, Audrey Azoulay défendra aux yeux du monde, la culture, les sciences et l’éducation et œuvrera pour un monde meilleur en construisant "la paix dans l’esprit des hommes et des femmes", selon la devise de l’Unesco.

Carrie Goldberg, Superwoman de la loi du Net

L’avocate américaine Carrie Goldberg s’est lancé un défi : défendre les victimes du Net. Une sphère publique peu protégée par la loi puisque très compliquée à appréhender, notamment avec l’utilisation massive des réseaux sociaux à travers le monde entier. Spécialisée dans la protection de la vie privée, l’avocate a fondé son cabinet à New York pour donner, entre autres, une voix aux victimes du revenge porn, son cheval de bataille : un phénomène contemporain qui voit de plus en plus de photos ou vidéos suggestives d’ex jaloux ou de célébrités "hackées" publiées sur Internet. À côté de son travail à la cour, l’avocate s’attelle à faire changer la loi dans les 17 derniers États des États-Unis qui ne considèrent pas encore le revenge porn comme un crime. Une Superwoman du 2.0 dont on admire la ténacité.

Cameron Russell, l’ancienne top-modèle qui donne la parole aux mannequins victimes de harcèlement

À la suite de l’affaire Weinstein, c’est au tour du monde de la mode de dénoncer le harcèlement sexuel et les abus de pouvoir. L’ancienne mannequin Cameron Russell a décidé de publier sur son compte Instagram des témoignages de femmes et d’hommes victimes d’agressions sexuelles, de viols et de harcèlement dans le milieu de la mode, donnant une voix à des professionnels du milieu qui se sont tus jusqu’alors. Cameron Russell rappelle ainsi que les abus sont présents dans tous les domaines et que l’heure est venue de les dénoncer afin de témoigner de leur ampleur.

Son initiative a été suivie par d’autres, comme les 23 finalistes du titre de Miss Pérou qui, fin octobre, ont pris la parole contre les violences faites aux femmes lors du discours habituellement destiné à donner leurs mensurations. De belles actions, initiées par des reines de la beauté qui aident les femmes à parler haut et fort pour continuer de s’affirmer.

Leïla Slimani, auteure, féministe et nouvelle représentante pour la francophonie

En 2016, l’auteure franco-marocaine Leïla Slimani remportait le prix Goncourt pour son second roman, Chanson douce. Reconnue pour son action féministe au Maroc, la jeune écrivaine devenait ainsi la douzième femme à remporter le prix (sur un total de 114 lauréats depuis la création du Goncourt en 1902). Depuis, Leïla Slimani a poursuivi son combat pour la liberté sexuelle au Maroc, qui fait, insiste-t-elle, partie intégrante des droits de l’Homme. Et des Femmes.

Elle va étendre son champ d’action puisque, début novembre, elle a été nommée par le président Emmanuel Macron pour représenter la France au Conseil permanent de la Francophonie. La désignation de cette femme engagée, d’origines française et marocaine, montre que la culture française se poursuit bien au-delà des frontières.

Voilà une liste non-exhaustive de femmes qui ont brillé cette année. De quoi en inviter plus d’un et plus d’une à se démarquer. Et si ces femmes célèbres ont profité de leur statut pour faire entendre leur voix, n’oubliez pas que vous pouvez être celle de votre entourage. Discutez, partagez, croyez, rêvez, inspirez, rencontrez ou bien prenez rendez-vous sur Bumble, la première application où les femmes mènent l’échange, aussi bien amoureusement, amicalement que professionnellement parlant. Lancez de belles initiatives, ensemble, sans oublier de les poursuivre partout, jusqu’en bas de chez vous.

Bumble est disponible sur l’App Store et Google Play.

Par Bumble, publié le 15/11/2017

Pour vous :