AccueilPartners

10 bonnes raisons de mater Borat 2 immédiatement

10 bonnes raisons de mater Borat 2 immédiatement

Publié le

par Prime Video

Élections américaines, humour ultra décalé et personnalités piégées, il y a un million de raisons de mater Borat 2. En voilà dix.

1- Parce que Sacha Baron Cohen est génial

Pour créer un personnage aussi hilarant et perché que Borat, il fallait être aussi fou que génial. Et c’est justement ce qu’est Sacha Baron Cohen, inventeur et interprète du reporter kazakh. Humoriste britannique unique en son genre, SBC cumule les talents. Aussi capable de se transformer en rappeur loser et prétentieux qu’en coiffeur homosexuel autrichien et incontrôlable ou en dictateur du Golfe, il a piégé des centaines voire des milliers de gens avec ses costumes dont de nombreuses personnalités, locales, nationales ou internationales. Dans ce Borat, il se paie notamment Rudolph Giuliani, l’ancien maire de New York. Rien que ça.

 

2- Parce qu’on y découvre la fille de Borat et elle est incroyable  

Pas sûr que ce soit une bonne nouvelle mais Borat a une descendance. Une fille appelée Tutar et âgée de 15 ans. Le célébrissime documentariste découvre son existence quand le gouvernement met fin à sa détention de 14 ans dans un goulag pour le renvoyer aux Etats-Unis. Au moins aussi entêtée que son père, Tutar l’accompagne contre son gré en se cachant dans un container de transport. Une fois sur place, Borat décide donc d’offrir cette perle au président des Etats-Unis, Donald Trump. Mais vous vous en doutez, rien ne va se passer comme dans ses plans. 

 

3- Parce qu’on ne se lasse pas de son accent

Quand on pense à Borat, on pense immédiatement à sa façon de parler si particulière quand il s’adresse aux Américains. Inventé de toutes pièces par Sacha Baron Cohen, ce petit accent inimitable n’a probablement pas grand-chose de kazakh. Par contre, il est parfait pour dire les pires horreurs sur le ton de la conversation et mettre ses interlocuteurs ultra mal à l’aise. Ou encore chanter une version remixée de l’hymne américain devant des centaines de cowboys ultra nationalistes. Ou pour demander à un redneck de l’accueillir chez lui en pleine pandémie de Covid-19.

via GIPHY

4- Parce que le nouveau Mankini est génial

Autre élément mythique de la personnalité de Borat : son célèbre Mankini, un maillot de bain ultra échancré qui tranche avec les canons de la mode masculine américaine. Suite au succès de la première version de cet accessoire auprès de ses amis d’outre-Atlantique, le documentariste a décidé de remettre le couvert dans ce nouveau film avec une version Do It Yourself. Mais covid-19 oblige, il l’a conçu avec un masque chirurgical et trois bouts de ficelle. Attention quand même, ça ne protège de rien du tout. Surtout pas des crises de rire.

 

5- Parce que c’est un beau tableau de l’Amérique d’aujourd’hui  

Cela ne vous aura pas échappé, les Etats-Unis vivent une époque de grands bouleversements politiques et sociaux. Multiculturel, complexe et passionnant, ce pays se réinvente et continue à nous passionner année après année. Toujours en quête de sens, de provocation et de pertinence, Sacha Baron Cohen alias Borat fait un écho subtil à ces évolutions en illustrant avec justesse ce qu’elles impliquent. Et ouais, on peut aussi rire intelligemment.

 

6- Parce qu'il porte toujours le même costume (mais qu'il en a aussi de nouveaux)  

Le style est une question très relative. D’un pays à un autre, d’une région à une autre, une même tenue peut passer du cool ultime à la honte suprême. Mais quand on a du style comme Borat, on peut tout porter, même un inusable costard terne et mal coupé. C’est ce qui fait tout son charme. Même si on l’aime comme ça, notre héros va quand même nous permettre de reposer un peu nos yeux en changeant régulièrement de tenues dans ce nouveau film. Mention spéciale pour son déguisement de cowboy fan de country. Inratable.

via GIPHY

7- Parce que ça nous fait voyager en ces temps compliqués 

On ne vous apprend rien, ce n’est pas demain que vous voyagerez aux Etats-Unis. Heureusement, avec Borat 2, Sacha Baron Cohen vous offre une opportunité unique de compenser ce manque. Et pour cause, ce nouveau film est une plongée extraordinaire et hallucinante dans une Amérique profonde dont vous soupçonnez à peine l’existence. C’est d’autant plus cool que vous n’auriez peut-être jamais mis les pieds dans ce genre de coin, avec ou sans pandémie. Et croyez-nous, vous auriez raté quelques belles rencontres.

 

8- Parce que SBC prend de gros risques 

Si vous connaissez mal Borat et le travail de Sacha Baron Cohen, il faut qu’on vous explique un truc capital. Les deux films sont de faux documentaires dans lequel les seuls acteurs sont Borat lui-même et sa fille. Tous les autres sont des vrais gens qui sont piégés. Et autant vous dire que lorsqu’il a infiltré un parti d’extrême droite en tenue de joueur de musique country et qu’il a dû être exfiltré en urgence, Sacha Baron Cohen a vraiment eu peur pour sa vie. Le passage n’est pas dans le film mais il en compte bien d’autres où ça aurait pu partir en sucette à tout moment. A ne pas manquer donc.

 

9- Parce que c’est la meilleure chose qui pouvait arriver à Borat, c’est une suite

Au début de ce second film, Borat sort du goulag où il a été envoyé après la diffusion du premier en 2006. Et pour cause, l’image qu’il renvoyait de son pays d’origine n’a pas vraiment plue aux autorités kazakhes. Ce nouveau documentaire était donc la meilleure chose qui pouvait lui arriver. D’une certaine manière, en matant le film sur Prime Vidéo, vous soutenez donc sa libération. Et franchement, on doit bien ce petit coup de main à un gars qui nous a autant fait marrer et qui prend autant de risques pour ça.

 

10- Parce que c’est drôle. Tout simplement.

 Ouais, ça peut paraître évident mais c’est quand même la meilleure des raisons. On ne peut pas dire que ces derniers mois, ni même ces dernières années aient été particulièrement drôles. On ne peut pas dire qu’on se marre en écoutant les infos ou en regardant par la fenêtre. Sauf qu’on aime tous se taper des barres, perdre le contrôle à cause d’un fou rire qui fait mal aux côtes et qui empêche de respirer. Heureusement, pour ça, il y a Borat. Qui ne demande rien de mieux que de vous en déclencher un.

Vous l’aurez compris, il y a beaucoup de raisons de regarder cette nouvelle aventure de Borat en terres américaines. Et puis, c’est pas comme si on avait pas le temps en ce moment. Bref, c’est sur Prime Video exclusivement et ça va éclater votre semaine.