AccueilMusique

Accusé de harcèlement sur mineure, le rappeur bandé Yuzmv est exclu de l'album de Roshi

Publié le

par Valentin Després

©Instagram/Yuzmv

Différents témoignages postés sur Twitter décrivent la toxicité de l’artiste envers plusieurs jeunes femmes, parfois mineures.

Yuzmv aurait pu faire partie des révélations rap de l’année 2020. La critique ainsi qu’une partie du public louaient son talent, mais une très mauvaise publicité risque de renvoyer l’artiste au visage bandé dans l’ombre. Une longue série de tweets publiée le 19 novembre dernier accuse le rappeur d’avoir harcelé une mineure de 17 ans. L’auteur du thread, C77, explique l’avoir déjà posté en septembre, avant de le supprimer, "en ayant foi en l’humain", mais l’a reposté après avoir appris que les faits avaient été réitérés et qu’il y avait plusieurs sources concordantes.

Le post raconte comment l’artiste aurait manipulé une jeune femme de 17 ans après l’avoir contactée pour qu’elle participe "à son clip". Au fur et à mesure des messages échangés, la conversation dérive : Yuzmv lui demande de ne plus écouter les artistes qu’il n’apprécie pas, "à combien de garçons elle parle" ou encore "avec combien de garçons elle a fait des trucs". D’autres témoignages envoyés à l’auteur du post confirment la toxicité de l’artiste et la manipulation qu’il aurait exercée sur d’autres jeunes femmes.

Accusé une première fois en septembre, dans la foulée des révélations concernant Moha La Squale et Roméo Elvis, le rappeur avait souhaité "prendre les devants". "Je n’ai agressé ni violé personne, mais dans cette conversation j’ai tenu des propos déplacés et je m’en excuse auprès d’elle", avait-il écrit.

Depuis que les accusations ont été republiées, ce jeudi 19 novembre, de nouveaux témoignages anonymes ont été postés. L’un d’entre eux évoque un rapport sexuel non consenti. C77 écrit avoir reçu plusieurs "dizaines de témoignages similaires de victimes" de manipulation et de harcèlement. Yuzmv n’a pas encore répondu à ces nouvelles accusations. Le rappeur Captaine Roshi, avec qui il a collaboré, a annoncé sur Twitter qu’il retirait son featuring d’Attaque II, son album à venir.

*Article écrit le 23 novembre et mis à jour le 27 novembre, suite au droit de réponse de Yuzmv :

"L’article publié par Konbini le 23 novembre 2020 évoque la récente diffusion, sur Twitter, de propos me présentant comme l’auteur de faits de harcèlement à l’égard 'd’une mineure de 17 ans', mais dressant également le portrait d’un individu toxique et manipulateur à l’égard 'd’autres jeunes femmes'. Pire encore, l’article relaye l’accusation selon laquelle je me serais livré à un 'rapport sexuel non consenti', autrement dit un viol. Ces propos extrêmement graves me contraignent par conséquent à une mise au point : je conteste formellement toute accusation de harcèlement, de manipulation et de toxicité et, bien évidemment, tout fait de viol. Je suis déterminé à donner à ces accusations, colportées sous forme de rumeur sur les réseaux sociaux par des internautes opportunément demeurés anonymes, les suites judiciaires qu’elles méritent."

Si vous êtes victime de cyberharcèlement, appelez le 3020 (Non au harcèlement) ou le 0800 200 000 (Net Écoute). 

À voir aussi sur konbini :