Vidéo : Years & Years défend la culture queer dans "Desire"

Le morceau "Desire" de Years & Years a désormais son propre clip. Bonne nouvelle, il rend hommage à la communauté LGBT et queer en prônant l'amour pour tous. 

"Je veux de la diversité." Le 3 mars dernier, Olly Alexander, chanteur de Years & Years partageait sur la page Facebook du groupe, le nouveau clip du titre "Desire", single sorti en 2014 en featuring avec Tove Lo. Il l'a accompagné d'un manifeste expliquant pourquoi le groupe a réalisé un clip aussi sensuel et ouvert à l'interprétation. À travers cette vidéo, relayée par Dazed, le frontman du trio londonien a un message lourd de sens à faire passer : celui de la diversité des sexualités.

Publicité

"Il y a beaucoup d'autres sexualités et d'identités qui méritent toutes une vidéo pop étincelante et pleine d'amour. [...] Je voulais que la vidéo ait l'air sexy. Tout le monde a une définition différente de ce qu'il trouve sexy, alors pourquoi donnons-nous encore et toujours une seule version de ce qui est sexy ?"

Réalisée par Fred Rowson (déjà à la direction du clip de "Foundation"), la vidéo de "Desire" veut avant tout mettre en lumière la communauté queer, qui bénéficie de peu, voire pas, de visibilité. Olly souhaitait "faire une vidéo avec sa famille queer depuis longtemps." Pour lui, "Desire" chanson pop par excellence, est un espace d'expression dans lequelle la culture queer est libre de s'exprimer : il la compare à "un endroit sûr pour les icônes queer les plus visibles".

Des artistes qui s'engagent

La vidéo, engagée pour la libération des sexes, la reconnaissance des genres, l'égalité et la diversité, s'inscrit dans le mouvement de ces artistes qui revendiquent, chacun selon son parcours, ses origines et ses affinités, la défense d'une cause humaine. Leur musique, ils l'utilisent comme un outil de diffusion massif, pour délivrer un message au monde prêt à les écouter : Beyoncé rejoint la cause #BlackLivesMatter, Lady Gaga lève le tabou sur les violences sexuelles. Le groupe Years & Years a, lui aussi, trouvé son combat.

Publicité

"Une bonne fois pour toutes, je ne veux pas voir une représentation étriquée du genre et de l'identité sur nos écrans ou dans la musique. Je veux de la diversité. Nous ne devrions pas être effrayés de mettre en valeur nos identités et nos sexualités [...] Je veux en être fier."

À lire -> "Queer et musulman", les portraits justes et touchants de Samra Habib

Par Juliette Geenens, publié le 07/03/2016

Pour vous :