En écoute : plongez la tête la première dans la pop ingénieuse et bariolée de YachtClub

Écoutez le premier EP de YachtClub en exclusivité avant sa sortie le 3 octobre et découvrez l'une des sorties les plus excitantes de l'année.

Comme son nom ne l'indique pas, YachtClub n'a rien d'une amicale sélecte de riches marins d'eau douce se prenant pour le commandant Cousteau alors qu'ils fraudent l'ISF. Mais alors rien du tout. Cette fille et ces trois garçons originaires de Tours, qui sont l'une des meilleures découvertes musicales de l'année, font partie du glorieux Capsul Collectif aux côtés d'autres groupes du cru bien stylés. À l'occasion de la sortie de leur premier EP, simplement intitulé YachtClub, chez Kshantu le 3 octobre, Konbini est fier de vous permettre de l'écouter en exclusivité.

Publicité

Si on a craqué pour leur musique, c'est parce qu'il est rare de trouver autant d'audace et d'idées neuves dans un premier EP aussi ludique que prometteur. Avec seulement cinq titres, le quatuor rappelle que trop de groupes ont peur de la liberté qu'offre la musique. Car c'est là la clé du succès de YachtClub : ils jouent, dans tous les sens du terme, et sans jamais nous perdre. C'est déjà ce qu'on vous disait à la sortie du clip pour la version acoustique de "Tchitty Tchatty Saloon".

On danse sous les riffs plombés ("Tchitty Tchatty Saloon"), avant de contempler de grands paysages extraterrestres ("I.C.", "Toc Cube"), se promener dans une forêt magique ("Tôle 2") et terminer ce voyage d'un peu moins de 25 minutes dans une grosse fiesta bruitiste et jouissive ("Yachtclub"). En attendant une vraie croisière avec un LP, plus tard, vous ne regretterez pas cette petite virée pour commencer.

Le premier EP de YachtClub est à commander chez Kshantu, par là. Découvrez-les sur Facebook, par ici.

Publicité

Le groupe sera en concert le 30 septembre à la Carène de Brest, le 26 octobre aux Rockomotives de Vendôme, le 28 au Klub de Paris, le 4 novembre au Camji de Niort, le 9 au Stereolux de Nantes, le 18 à l'ARA de Roubaix, le 19 au Confort Moderne de Poitiers et le 1er décembre au Temps Machine de Tours. 

Par Théo Chapuis, publié le 21/09/2016

Copié

Pour vous :