©Capture d’écran YouTube / Dixon – Tu m’as trop dans la tête (Clip Officiel)

Clip : (re)découvrez le jeune prodige Dixon, avec un nouveau titre qui reste dans la tête

Il est grand temps de s'intéresser au protégé de Booba, qui confirme au fil des semaines les grands espoirs placés en lui.

Si certains artistes mettent des années avant de bénéficier d’un semblant de visibilité, d’autres arrivent sur le devant de la scène avant même que l’on puisse s’en rendre compte. Pour Dixon, il aura suffi d’un morceau pour que la Toile se passionne pour les mélodies et les émotions du jeune artiste.

"En vue", son premier morceau, cumule déjà plus de deux millions de vues sur YouTube, notamment grâce à un clip ultra-soigné. Une excellente première impression, confirmée par son deuxième titre "100 pas", dont le superbe support visuel a également été réalisé par Fred de Pontcharra.

Publicité

Le jeune espoir est cette fois de retour en cette longue période de confinement avec le single "Tu m’as trop dans la tête", déjà doté d’un clip paru le 27 mars. L’occasion d’apprécier la voix douce et modulée de l’artiste, sur un titre obsédant qui a tout pour devenir un tube. Idéal pour mettre un pied dans l’univers musical du chanteur français, d’ores et déjà "validé" par le Duc de Boulogne en personne.

Konbini | Qui es-tu ?

Publicité

Dixon | Hello, moi c’est Loïc Bukolo – alias Dixon – et j’ai 22 ans.

Où et quand es-tu né ?

Je suis né à Bondy le 19 septembre 1996, et je viens d’une petite ville qui s’appelle Pavillons-sous-Bois.

Publicité

Quand et comment as-tu commencé la musique ?

J’ai débuté la musique grâce à ma mère, elle m’a offert une guitare pour mes 15 ans. Depuis, je n’ai jamais arrêté de jouer, de réinterpréter des morceaux et de composer.

Qu’est-ce que tu faisais avant ?

Publicité

Avant la musique, j’étais vendeur dans une enseigne de prêt-à-porter. Je suis un grand passionné de mode.

Quelles sont tes influences musicales ?

Je suis un grand fan de Stromae ! J’aime également la soul avec des artistes comme Lauryn Hill, Jacob Banks, Jorja Smith. Mais aussi la musique française : Charles Aznavour et Jacques Brel sont de grandes influences également.

© Fred De Pontcharra

"En vue" est ton premier single et cumule plus de deux millions de vues. Peux-tu nous en dire plus ?

"En vue" est un morceau basé sur le principe du "fuis-moi, je te suis". Il a été écrit avec Wladimir Pariente et Le Motif. Nous voulions faire une chanson poétique dans laquelle tout le monde peut se reconnaître. Ça fait seulement quelques semaines qu’elle est sortie et franchement, je suis ravi de tous ces premiers retours positifs, des radios qui la passent, etc. Ce n’est que le début mais ça démarre assez fort et c’est très encourageant pour la suite.

Comment tu décrirais ton univers artistique ?

Très bonne question, car je n’arrive pas vraiment à le définir pour l’instant. Je ne peux répondre que vaguement : je fais ce qu’il me plaît sans trop me poser de questions.

On te surnomme "le nouveau protégé de Booba". Quels liens as-tu avec lui ?

Il m’a découvert grâce à sa manager Anne Cibron, qui est aussi la mienne aujourd’hui. J’entretiens une bonne relation avec Booba, on échange sur mes différents morceaux, sur ce qu’il y a à améliorer ou à modifier dans mes sons.

Tu es signé sur quel label ?

Je suis signé sur le label 7 Corp.

Quelles seraient les meilleures conditions pour écouter ta musique ?

Au calme, dans un endroit isolé, pour pouvoir s’immerger complètement dans mon morceau.

Si tu devais convaincre les gens d’écouter ta musique, tu leur dirais quoi ?

Tu risques bien de ne plus t’en passer !

Tes futurs projets ?

Je suis actuellement en pleine préparation de mon album. Donc beaucoup d’écriture, de studio, et… d’écriture. Je vais également commencer à travailler le live pour être prêt pour mes premières dates !

Par Guillaume Narduzzi, publié le 31/03/2020