Vous pouvez désormais bloquer des artistes sur Spotify

Qui allez-vous bâillonner en premier ?

Le géant du streaming Spotify vient d’annoncer une nouvelle fonctionnalité sur sa plateforme. Déjà disponible sur mobile, l’option "Ne pas diffuser cet artiste" vous permet de bloquer la musique d’une personnalité que vous détestez et dont vous ne voulez plus rien entendre. Pas un son, ni une note.

Publicité

Cette décision intervient dans une période houleuse pour de nombreux artistes en pleine tourmente juridique, notamment autour du mouvement #MeToo. L’annonce de cette mesure a sûrement été avancée et renforcée après la diffusion de la série de documentaires Surviving R.Kelly – et ses ricochets retentissants – sur les horribles exactions du chanteur-compositeur.

Déjà en mai 2018, la firme suédoise avait marqué un grand coup en enlevant complètement R.Kelly et XXXTentacion de ses playlists, algorithmes et autres productions éditoriales. Cette prérogative avait fait grand bruit dans le milieu musical. Plusieurs artistes importants, Kendrick Lamar et Kanye West en tête, étaient montés alors au créneau pour forcer Spotify (et le grand public) à dissocier totalement la musique de l’artiste et ses déboires judiciaires. Spotify fit alors marche arrière et proposa même des playlists hommage lors du décès de XXXTentacion en juin. Un rétropédalage qui marquait alors un opportunisme un peu morbide.

Publicité

Mais les demandes d’utilisateurs pour bloquer manuellement des artistes affluent toujours, plus nombreuses chaque jour qui passe. Après avoir envisagé plusieurs fois cette option mais finalement avoir refusé longtemps de la mettre en place, Spotify décide enfin qu’elle serait le meilleur compromis dans sa position. Cette fois-ci, le blocage ne supprime pas les morceaux des playlists ou autres algorithmes maison mais permet juste de passer au morceau suivant et donc d’éviter les agressions sonores des ennemis jurés de vos oreilles chastes. Bien sûr, vous pouvez revenir sur votre décision, si jamais l’artiste retrouvait grâce à vos yeux. Et il sera toujours présent dans vos recherches, quel que soit votre niveau de protection.

Cette mise en place intervient tout de même dans un contexte de culture du "hater" et de l’exclusion. Avec les nombreux scandales #MeToo, la prise de position est devenue obligatoire et de nombreux mélanges des genres sont posés. En donnant le libre arbitre à l’utilisateur, la marque Spotify se décharge du rôle qu’elle avait voulu endosser l’année dernière. Pour éviter de trancher elle-même sur des sujets de société, elle offre la décision finale à ses usagers, s’évitant ainsi tout débat compliqué et autre combat avec les artistes et labels.

Déjà à l’heure actuelle, la puissance des algorithmes intuitifs permet autant la découverte de nouveaux artistes que l’uniformité totale de programmation. En y ajoutant des règles arbitraires de blocage, la plateforme de streaming redéfinit les contours de votre univers musical, en vous laissant les clés pour fermer quelques portes plutôt qu’en ouvrir de nouvelles. Mais peut-être qu’au final, le pouvoir revient toujours au peuple. Quoiqu’il en fasse.

Publicité

Et vous, quel artiste allez-vous rendre muet en premier ?

Par Aurélien Chapuis, publié le 22/01/2019

Pour vous :