AccueilMusique

Vous n'êtes clairement pas prêts : Netflix va diffuser un festival de hardstyle dès demain

Publié le

par Guillaume Narduzzi

©Qlimax/Instagram

"This is fucking hardstyle."

La hard music est probablement l’un des genres musicaux qui se sont le mieux adaptés aux événements qui ont touché le monde entier ces derniers mois. Même si les artistes n’ont pas pu participer à des shows dantesques comme à leur habitude, ils ont tout de même pris part à de nombreux événements virtuels et se sont montrés particulièrement productifs du côté des sorties.

Dans la lignée de l’arrivée forcée de ce nouveau mode de consommation, c’est au tour de Netflix d’ajouter sa pierre à l’édifice. Comme le relatent nos confrères de Trax Magazine, la célèbre plateforme de streaming va, à partir du 22 décembre, proposer à ses abonnés Qlimax the Source, un spectacle audiovisuel organisé par l’équipe de ce festival mythique.

Il s’agit tout simplement de la première production dédiée à la hard music disponible sur Netflix. Et pas des moindres, puisque Qlimax est l’un des plus gros festivals de hardstyle au monde, mais aussi l’un des plus réputés notamment grâce à ses scénographies aussi exceptionnelles que spectaculaires, comme savent si bien le faire les Hollandais.

À lire aussi : Le hardstyle a tout pour devenir la musique française de demain

Ce show virtuel a été enregistré le 28 novembre dernier, et pas moins de 20 000 spectateurs avaient mis la main à la poche pour assister au spectacle à distance. Avec au programme des pointures de ce courant musical comme Phuture Noize, Sub Zero Project, Headhunterz, B-front ou encore (pour les plus téméraires) Sefa, le jeune prodige du frenchcore. Tous étaient répartis sur six scènes différentes présentées comme "six mondes mystérieux".

Tous les ans, l’événement accueille environ 35 000 passionnés à Arnhem, aux Pays-Bas. Normal me direz-vous, c’est là d’où est originaire la hard music. C’est d’ailleurs la société organisatrice Q-dance, que l’on retrouve aussi derrière l’énorme Defqon.1 et qui participe au Dominator ainsi qu’à Tomorrowland, qui est à l’origine de ce projet. Pour vous donner une idée, en temps normal cela ressemble à ça :

Autant dire que la diffusion de Qlimax the Source risque d’en intriguer plus d’un. Du hardstyle donc, mais pas que puisque l’événement accueille aussi des artistes de techno hardcore, comme programmés au festival Harmony of Hardcore auquel nous nous étions rendus l’année dernière. De quoi faire patienter les amateurs du genre après une saison quasi blanche – en espérant que la suivante pourra se tenir en 2021. Cette annonce est en tout cas une preuve supplémentaire de l’expansion surprenante de la hard music au cours des dernières années.

À voir aussi sur konbini :