AccueilMusique

Qui sont les champions des ventes de vinyles dans le rap français ?

Publié le

par Guillaume Narduzzi

Le SNEP vient de dévoiler un classement des plus gros vendeurs de vinyles du rap français. Et il y a des surprises !

Le retour force du vinyle se poursuit en 2020. Pour la première fois en 30 ans, les ventes de vinyles vont dépasser celles des CD. Une explosion rendue notamment possible grâce aux jeunes, puisque dans son rapport sur la consommation de musique en France l’année passée, le Syndicat national de l’édition phonographique (SNEP) explique que les moins de 30 ans représentent à eux seuls 42 % du chiffre d’affaires global du vinyle dans l’Hexagone.

Ce phénomène concerne logiquement tous les registres musicaux, y compris le genre numéro un en France, le rap. Les artistes se sont donc adaptés en proposant de plus en plus fréquemment des versions vinyle de leurs albums, notamment pour booster les ventes dites physique – qui rapportent proportionnellement bien plus d’argent que le streaming.

Comme le relaie Booska-P, c’est Lomepal qui arrive en tête du classement des rappeurs qui ont pour l’instant vendu le plus de vinyles en 2020. L’artiste de 28 ans a ainsi écoulé pas moins de 7 499 exemplaires de son deuxième album studio, Jeannine.

Derrière, on retrouve un classique ultime de l’histoire du rap français, avec IAM et son École du micro d’argent avec 5 531 copies vendues sous ce format au cours de l’année. Les Deux frères de PNL prennent eux la troisième marche du podium avec leur dernier projet, dont 4 321 vinyles ont été vendus en France en 2020.

À voir aussi sur konbini :