AccueilMusique

Le vinyle ne s’est jamais aussi bien vendu en 30 ans (et Kid Cudi a battu un record)

Publié le

par Timothée Van Poecke

Kid Cudi sur scène lors du Lollapalooza au Grant Park le 1er août 2015 à Chicago, dans l’Illinois.

Avec 41 500 unités vendues en une semaine, l’album de Kid Cudi bat un record... une année où les ventes de vinyles ont explosé.

Le vinyle continue d’exploser, et les ventes n’ont jamais été aussi élevées depuis trente ans. Selon la British Phonographic Industry (BPI), plus de cinq millions de disques vinyles ont été vendus cette année, soit une augmentation de 8 % par rapport à 2020. C’est la 14e année consécutive que le format augmente ses ventes. Il prend de plus en plus d’ampleur dans le marché physique et représente 23 % de tous les albums vendus cette année.

Une partie des acheteurs est nostalgique d’une époque, mais nombreux sont les nouveaux consommateurs. Plus tôt cette année, une étude menée par MRC Data a révélé que la génération Z (née entre 1997 et 2010) achète plus de disques vinyles que les millennials (nés entre 1984 et 1996). Sur 4 041 personnes interrogées (âgées de plus de 13 ans), 15 % des répondants de la génération Z ont déclaré avoir acheté des vinyles au cours des 12 derniers mois.

Un record

Kid Cudi a contribué au succès de ce format, notamment avec la sortie en vinyle de son septième album studio, Man on the Moon III : The Chosen. Le projet est sorti en 2020, mais l’édition vinyle est disponible depuis le 17 décembre de cette année. Selon Chart Data, le rappeur américain a réalisé la plus grosse semaine de ventes de vinyles pour un artiste masculin et pour un album de rap.

Avec 41 500 unités vendues, il se place cette année juste derrière 30 d’Adele, Red (Taylor’s Version) de Taylor Swift et Inside (The Songs) de Bo Burnham.

À voir aussi sur konbini :