Vidéo : l’ultime freestyle de Notorious B.I.G. à la radio est tout simplement magistral

La vidéo ci-dessous est extraite d’une émission enregistrée le 1er mars 1997, huit jours avant son assassinat.

Dans les années 1990, The Wake Up Show était LE point de passage obligatoire pour les rappeurs américains les plus influents de l’époque. Aujourd’hui intitulée "Sway in the Morning", l’émission animée par le rappeur Sway Calloway et son acolyte DJ King Tech a archivé un grand nombre de perles du rap US de cette époque, notamment des freestyles enregistrés pendant le show.

Publicité

L’un des passages les plus mémorables dans cette émission restera sans aucun doute celui de Notorious B.I.G., enregistré le 1er mars 1997 à Los Angeles, soit huit jours avant son assassinat. Diffusée en direct sur une radio californienne, l’émission était également filmée, ce qui était plutôt rare pour l’époque. L’enregistrement a eu lieu environ six mois après le meurtre de Tupac, alors que le big boss du label historique Rap a Lot, J Prince, avait conseillé à Puff Daddy et Biggie de quitter la Californie au plus vite – ce que ce dernier n’a malheureusement pas fait.

Au cours de l’interview, Notorious, installé derrière son micro et le casque vissé aux oreilles, a tout d’abord dû répondre à une question sur sa prétendue implication dans le meurtre de Tupac : "Encore une fois, je ne suis pas si puissant", a-t-il fait savoir.

Bien que rendant hommage à son ancien rival, Biggie est soupçonné d’avoir piqué le flow de Tupac. Une accusation qu’il réfute catégoriquement :

Publicité

"C’est complètement faux. J’ai toujours été moi-même. Au contraire, il aurait dû être content pour moi plus qu’autre chose. Il disait que je sonnais comme lui. C’est n’importe quoi."

Après l’interview, place au freestyle. Pendant à peu près trois minutes (de 6:11 à la fin), Biggie Smalls débite des lyrics exclusifs de son album Life After Death, qui est sorti quelques semaines plus tard. Avec cette aisance qui le caractérisait, le rappeur originaire de Brooklyn a, entre autres, livré quelques paroles de son morceau "Long Kiss Goodnight". Un titre qui est perçu par beaucoup comme la dernière réponse de Biggie à l’incendiaire "Hit 'Em Up", de Tupac sorti un an et demi plus tôt.

Publicité

Comme un signe prémonitoire de ce qui lui arrivera huit jours plus tard, l’emblématique MC termine son freestyle par cette phrase issue du morceau You’re Nobody : "I spit phrases that’ll thrill you / You’re nobody until somebody kills you."

Le 9 mars 1997, à Los Angeles, en sortant d’une soirée organisée en marge des Soul Train Awards, Notorious B.I.G. est assassiné dans sa voiture. Juste en dessous, vous pouvez (re)voir l’ultime apparition publique du rappeur culte, qui avait été invité à cette cérémonie pour remettre un prix à la chanteuse de R’n’B Toni Braxton.

Publicité

Par Henri Margueritte, publié le 30/07/2018

Pour vous :