En lice aux César, ce court-métrage fiévreux rend hommage à la soul

Voici comment James Brown a volé à Solomon Burke sa couronne de roi de la soul. La grande bataille de deux légendes.

En 1964, Solomon Burke est couronné "roi du rock’n’soul" par le DJ Rockin' Robin, animateur d’une radio basée à Baltimore. Le chanteur, un pionnier de la musique soul, prend le titre très au sérieux et, au cours des dix années suivantes, ne donnera pas un seul concert sans sa tenue d’apparat – sceptre, couronne, longue cape et, parfois, petites fleurs de lys : la totale.

Au même moment, un certain James Brown bâtit sa réputation à coups de hits funk, de déhanchés frénétiques et de rythmes endiablés. Arrivera-t-il à détrôner le roi ? En 1965, James Brown propose à Solomon Burke de faire la première partie de son concert au Regal Theatre à Chicago. Ce dernier accepte, sans avoir la moindre idée de ce qui l’attend…

Publicité

Ce film d’animation visible sur le site d’Arte est en lice aux César 2020. Réalisée par Jean-Charles Mbotti Malolo – qui est aidé au scénario par Nicolas Pleskof et Amaury Ovise –, la vidéo d’une quinzaine de minutes se penche sur cet épisode décisif de la rivalité entre les deux stars. Le graphisme est signé Simon Roussin.

Article publié le 23 novembre 2018 et mis à jour le 20 février 2020.

Publicité

Par clara hernanz, publié le 20/02/2020