AccueilMusique

Vidéo : Iggy Pop pète un cable et sort un hymne anti-Covid, "Dirty Little Virus"

Publié le

par Joséphine de Rubercy

©Youtube

Pour fêter cette fin d'année, le célèbre chanteur a composé une chanson sur le coronavirus. Il a expliqué pourquoi.

"Dirty little virus, sleeping inside us" ("Sale petit virus, dormant en nous"). Voilà comment commence le refrain de ce titre composé par l’iconique Iggy Pop et qui est sorti hier. C’est sûr, le Covid-19, on en a entendu parler toute l’année (et on n’en peut plus). Mais cet hymne plutôt loufoque et définitivement rock vaut le détour.

Les paroles de "Dirty Little Virus" nous laissent penser que notre cher Iggy Pop s’est complètement lâché pour cette chanson. "The boys and the girls can’t stop their world. Grandfather’s dead. Got Trump instead" ("Les garçons et les filles ne peuvent arrêter leur monde. Grand-père est mort. Il a eu Trump à la place"), chante-t-il.

L’artiste de 73 ans va jusqu’à comparer le virus à une jeune fille de 19 ans… qui ne serait pas son genre ! "She’s only 19, but she can kill ya, She ain’t my type, but it is what it is" ("Elle n’a que 19 ans, mais elle peut te tuer, Ce n’est pas mon genre, mais c’est comme ça"), scande-t-il.

En même temps que la sortie de "Dirty Little Virus", Iggy Pop a partagé une vidéo expliquant comment lui est venue l’inspiration pour cette chanson, qu’il a coécrite avec le musicien américain Leron Thomas. "J’ai voulu écrire des paroles directes, pas quelque chose de trop émotionnel ou profond, raconte-t-il. Plus comme du journalisme : qui, quoi, quand, où ? J’ai laissé le pourquoi parce que ça devient trop complexe, mais j’ai livré mon ressenti." Avant d’ajouter :

"Ça a été le grand truc de ma vie, et de celle de tous je le reconnais, depuis presque un an maintenant. S’il y avait un homme de l’année, ce serait le virus, alors j’ai écrit ces paroles."

À voir aussi sur konbini :