(© Capture d’écran Youtube / Julie&Thomas )

"Meat", un clip entièrement réalisé avec… Snapchat

Réaliser un clip intégralement avec Snapchat : c'est ce que sont parvenus à faire trois amis, qui ont mis en images le titre "Meat" de Hezad feat. Caradec grâce à cette seule application.

Trois amis ont réalisé un clip avec pour seule caméra leur smartphone, connecté sur l'application Snapchat. Et le résultat est pour le moins surprenant ! Respectivement graphiste, animateur et développeur, Julie Stephen Chhen, Thomas Pons et Pierrick Varin (sans oublier Ron, le chat) ont su se servir du réseau social pour créer un clip original. Fraîchement arrivés à Paris et installés en colocation, nous explique le site spécialisé graphism.fr, les compères ont eu la bonne idée d'immortaliser leur aménagement en collaborant sur le clip d'une musique de Pierrick (alias Hezad) et Colin Caradec.

Publicité

Pendant leur première semaine dans la capitale, Julie et Thomas se sont amusés avec les filtres de l'application et ont créé des masques en flânant dans le métro, le bus, la rue ou encore leur atelier. Des figures de philosophes et des masques africains se mêlent à leur imagination, générant ainsi des créations uniques. Pour le clip, il leur a suffit de les réutiliser au gré de la musique. Le résultat final est une vidéo à la fois effrayante et comique.

(© Capture d'écran Youtube / Julie&Thomas )

(© Capture d'écran Youtube / Julie&Thomas )

(© Capture d'écran Youtube / Julie&Thomas )

(© Capture d'écran YouTube / Julie&Thomas )

Publicité

(© Capture d'écran Youtube / Julie&Thomas )

(© Capture d'écran YouTube / Julie&Thomas )

Ce n'est, bien sûr, pas la première fois que Snapchat est utilisé à des fins artistiques. Ainsi de nombreux dessinateurs, graphistes ou simples amateurs ont réussi à s'approprier les fonctions offertes par Snapchat pour exprimer leur créativité. Voici quelques exemples :




Publicité

Il y a quelques mois, des actrices parisiennes se sont également servies de Snapchat pour réaliser un court métrage intitulé Gynophobie, destiné à lutter contre la misogynie. Elles avaient, pour ce faire, utilisé des filtres afin d'interpréter différents personnages. Autant de façons originales de détourner l'application de photos et vidéos éphémères, généralement destinées à nos seuls amis.

Par Bérénice Rebufa, publié le 27/09/2016

Copié

Pour vous :