AccueilMusique

Vidéo : Adult Swim parodie l'âge d'or du synthétiseur dans un court métrage hilarant

Publié le

par Théo Chapuis

Et si l'avenir de la planète reposait entre les mains des trois plus grands musiciens de synthétiseur de tous les temps ? Quelque part entre Kung Fury et Too Many Cooks, une idée originale (et débile) d'Adult Swim.

Entre la fin des années 1960 et celle des années 1970, écouter des albums entièrement réalisés au synthétiseur est largement considéré comme "okay". Voire branché. En attestent les nombreux disques de reprises du répertoire classique qui inondent alors les bacs. Les revues de musique en parlent, les disques se placent dans les tops du Billboard américain, les musiciens sont des rockstars et il y a jusqu'aux grands Stanley Kubrick ou Ridley Scott pour illustrer leurs films par des bandes-sons entières confectionnées au synthétiseur.

Or malgré un léger revival dans les années 2010, les airs solennels au synthé, idéaux pour accompagner la découverte de l'Amérique, n'ont pas échappé à l'usure du temps. Aujourd'hui, ils sont devenus aussi pompiers que les solos de saxophone d'INXS ou le son de batterie de Phil Collins.

Xangelix, Morgio Zoroder et Carla Wendos

Consciente du potentiel suranné du synthétiseur et de son âge d'or, la chaîne de télé américaine Adult Swim se paye les maîtres de ce genre musical oublié dans le court métrage Lords of Synth. Le film présente "Xangelix", "Morgio Zoroder" et "Carla Wendos", trois ego démesurés se livrant à une battle de synthés qui décidera de l'avenir de la race humaine, sous la menace de la comète de Halley.

Dans l'esprit du génial Too Many Cooks, cette joyeuse parodie d'une des pires modes musicales qui soient est un petit bijou de caricature de la culture pop – n'oubliez pas d'activer les sous-titres pour en saisir toutes la subtilité.

À voir aussi sur konbini :