AccueilMusique

Vald et Damso inversent les rôles dans le clip de "Vitrine"

Publié le

par Sophie Laroche

"Derrière vitrine, triste vie."

En écoutant ce morceau aux paroles plutôt crues et frontales, on aurait tendance à oublier le profond mal-être qu'il porte et qui marque l'œuvre des deux rappeurs. Une véritable obscurité que ces derniers expriment de façon diverses dans leur musique. Alors que Damso joue sur le concret pour évoquer ses désillusions, Vald mise sur l'absurde pour véhiculer sa mélancolie. Deux façons d'appréhender le mal-être, qui dans ce morceau, trouvent un commun accord avec le refrain : "Triste vie, derrière vitrine, triste vie." Une phrase qui résume bien la double lecture nécessaire pour comprendre le duo.

Pour réaliser le clip de "Vitrine", extrait de l'album Agartha de Vald, le rappeur d'Aulnay et Damso ont fait appel à Kub & Cristo, un duo de réalisateurs qui a déjà oeuvré pour des pointures du rap comme Kery James, Lino ou Médine. C'est d'ailleurs eux qui ont signé la trilogie "Urbanisme" de Vald. Des retrouvailles, non plus placées sous le signe du béton urbain, mais sous celui des "sex clubs".

Mais attention, si Vald avait annoncé la présence dans ce clip de trois stars du porno français : Jessie Volt, Cara st Germain et Anna Polina, le résultat n'est pas celui qu'on croit. En effet, le roi de l'eurotrap a encore une fois fait des siennes. Inversant les rôles, en s'enfermant avec Damso dans la vitrine d'une maison close, il neutralise toutes les attentes. Ainsi, la triste vie décrite dans les paroles du duo, allusion à celle que mène une prostituée, devient la leur. Leurs corps sont objectifiés, dominés par les trois femmes. La vitrine, quant à elle, incarne l'intermédiaire nécessaire pour mieux affronter le sordide, à la manière du téléphone que Vald utilisait dans le clip du morceau "Selfie" pour éviter de regarder en face la scène pornographique qui se déroulait devant ses yeux. Un résultat pertinent et une démarche intelligente de la part des deux rappeurs, qui ont beaucoup plus à délivrer que ce que l'ont pourrait penser.

L'album Agartha de Vald est disponible. Damso a quant à lui annoncé un nouvel album, Ipséité, dont la sortie est prévue le 28 avril prochain.

À voir aussi sur konbini :