AccueilMusique

En écoute : Vacation in Hell, le deuxième album XXL des Flatbush Zombies

Publié le

par Jérémie Léger

Le nouvel album du trio new-yorkais les Flatbush Zombies, Vacation in Hell, est arrivé. Avec deux petits cadeaux supplémentaires…

Après l’escapade stellaire psychédélique de leur premier album, 3001: A Laced Odyssey – en référence, bien entendu, à 2001 : L’Odyssée de l’espace –, le trio de Brooklyn est redescendu sur Terre pour nous offrir un carnet de voyage de 19 titres retraçant leurs vacances en enfer. Pour les accompagner sur ce Vacation in Hell, Meechy Darko, Zombie Juice et Erick Arc Elliott ont pu compter sur une flopée d’invités prestigieux, de Joey Bada$$ à Denzel Curry, en passant par Jadakiss et A$AP Twelvyy.

Porté par les excellents premiers extraits "Headstone" et "U&I", le retour du trio le plus barré de Brooklyn était très attendu par les fans. Cela dit, depuis la sortie de leur premier opus, les artistes n’ont pas chômé puisqu’ils ont enflammé les scènes du monde entier, jusqu’à se former une fanbase solide, prête à partager leur fougue et leur amour des trips musicaux sous LSD.

Et comme ils sont partis en vacances, les trois compères de la Beast Coast ont ramené dans leurs valises le film de leur séjour. Un court-métrage bourré d’humour et sobrement intitulé Vacation (The Movie). Réalisé par Phillip T. Annand, il met en scène les trois artistes autour d’une table durant un dîner au restaurant. Ils sont vite rejoints par Ice-T, Lin-Manuel Miranda, John Leguizamo et Joey Bada$$. Tout ce beau monde débat alors d'une question épineuse : comment devenir riche et célèbre.

À cette vidéo vient s’ajouter le court documentaire Building A Ladder diffusé le 2 avril, et réalisé par Ellington Hammond. Plus sérieux que le précédent, ce film est en fait une rétrospective des deux dernières années de carrière du groupe. L’occasion de découvrir les coulisses de leurs nombreuses performances live autour du monde, ainsi que leur quotidien à New York.

Un album, un documentaire et un court-métrage : faites le calcul, cela nous fait trois cadeaux pour le prix d’un. Sans oublier que le 16 février dernier, Erick Arc Elliott a sorti Arcstrumentals 2, un album 100 % instrumental. C’est ce qui s’appelle savoir gâter son public.

À voir aussi sur konbini :