© image tirée de l’émission « MTV Unplugged in New York » de Nirvana, enregistrée en novembre 1993

Des inédits de Nirvana, Tupac, Elton John... ont bien disparu dans l'incendie de 2008

Il y a 12 ans dans les studios Universal, un pan entier de notre héritage musical était emporté par les flammes.

L’année dernière, le monde apprenait que de nombreuses démos de titres inédits d’artistes cultes avaient été détruites lors d’un incendie des studios Universal survenu en 2008. Alors qu’Universal Music Group confirme aujourd’hui ces disparitions, les mélomanes doivent faire le deuil de morceaux signés Nirvana, Sonic Youth ou encore Elton John, qu’ils ne pourront hélas jamais écouter.

Publicité

Des titres de Beck, qui exprimait son inquiétude quant aux possibles dégâts de l’incendie sur sa musique, sont bel et bien partis en fumée. Le site Pitchfork rapporte que les flammes ont également englouti des bobines d’enregistrements live de Sonic Youth ainsi que des masters originaux de morceaux d’Elton John.

Et la liste s’allonge : les fans de Trail Of Dead, Bryan Adams, David Baerwald ou encore Jimmy Eat World peuvent également pleurer la disparition d’une partie de l’œuvre de leurs artistes favoris.

En juin dernier, les groupes Hole et Soundgarden ainsi que les ayants droit des musiques de Tupac et Tom Petty avaient engagé des procédures judiciaires contre Universal, le studio n’étant alors pas tout à fait transparent sur les dégâts de l’incendie. Lucian Grainge, PDG du groupe Universal, avait donc publié une lettre ouverte dans Variety, pour s’expliquer :

Publicité

Même si l’incendie s’est passé il y a près d’une décennie […] une chose est sûre : la perte d’une seule de ces pièces d’archives est affreuse […] Nous devons de la transparence à nos artistes. Nous leur devons des réponses.

Des réponses qui ont donc été données, confirmant malheureusement une bien triste nouvelle. Cet évènement nous rappelle à quel point, même si on l’oublie souvent, la culture est fragile.

Par Hong-Kyung Kang, publié le 14/02/2020