AccueilMusique

L'univers acidulé de Kali Uchis

Publié le

par Constance Bloch

La semaine dernière, la jeune Kali Uchis sortait son premier EP en collaboration avec plusieurs grands noms de la scène musicale. L'occasion d'en savoir un peu plus sur cette jeune pousse pleine de promesses. 

Kali Uchis

Si un jour vous avez un petit coup de blues ou que le ciel bleu vous manque, on vous conseille d'aller faire un tour du côté du monde merveilleux de Kali Uchis. À tout juste 21 ans, la jeune fille en a déjà beaucoup sous le capot et continue de le prouver avec son tout premier EP Por Vida, sorti le 3 février dernier. 

À l'intérieur, neuf titres envoûtants dans lesquels on retrouve de la pop, de la soul, mais aussi une délicieuse touche de rap saupoudré d'électro. Le tout sur des productions signées Tyler, The Creator, BADBADNOTGOOD ou encore Kaytranada. Comme Doja Cat ou encore Princess Nokia, elle fait partie de cette nouvelle garde hybride de princesses du R'n'B, dont le style de musique ne rentre pas dans une case.

Même si elle vit et à grandit en Virginie, aux États-Unis, Kali Uchis est née en Colombie. Elle commence à se faire connaître début 2013 avec une première mixtape déjà bien cortiquée, Drunken Bable. Dix-sept titres qui annoncent la couleur : on y retrouve différents mélanges de styles, du rap à l'électro, enveloppés d'une voix suave mais puissante et dotée d'un délicieux timbre aux accents soul. Le tout avec un je-ne-sais-quoi latino propre à ses origines.

Certains morceaux sont chantés, d'autres plus rappés : la jeune femme a plusieurs cordes à son arc et les manie à la perfection. Outre une solide signature vocale, Kali Uchis s'est aussi créée un univers qu'elle impose immédiatement. Suite à la sortie de sa mixtape, elle dévoile une série de clips très esthétiques peuplés de Cadillac, palmiers et couleurs acidulées.

Génération Internet

"À partir du moment où j'ai vu le clip de "What They Say", j'ai su que Kali avait quelque chose de spécial. Elle a ce look authentique qui me rappelait la culture low-rider". C'est ainsi que, comme nous, Snoop Dog dit être tombé amoureux de la chanteuse à la crinière peroxydée. Ils ont d'ailleurs finalement collaboré sur un morceau qui sent bon l'été, "On Edge".

Kali Uchis dans le clip "Know what I want"

Biberonnée à Internet, on dirait que son look de baby doll trash sort directement d'un Tumblr ultra-branché (elle en tient d'ailleurs un). Kali Uchis mélange des influences street à d'autres plus Kawaï, des années 60 aux 2000, dans un monde aux teintes pastels – avec un penchant non dissimulé pour le rose. Dans une interview accordée à Hypetrak, elle raconte :

C'est important pour moi d'être toujours bien habillée. En ce moment, les couleurs pastels me rendent heureuse et euphorique. Donc je m'assure  de m'entourer de ces couleurs. J'aime les années 60, c'est une époque de revolution sociale. Tous mes films et ma musique préférée viennent de cet époque.

Musicalement mais aussi esthétiquement, il y a en elle du M.I.A – qui est née le même jour qu'elle –, du Amy Winehouse, du Erykah Badu et même du Gwen Stefani. Des artistes qui, comme Billie Holiday, son idole, l'inspirent à tous les niveaux. "La plupart des artistes féminines que j'admire ont trouvé un moyen d'être sexy sans avoir à se prostituer musicalement. Elles sont des génies créatives", explique la jeune femme.

Sûre d'elle malgré son jeune âge, Kali Uchis sait très bien où elle va. Sa musique et sa personnalité sont l'alliance parfaite entre douceur, force et pouvoir, avec un premier EP qui laisse présager une ascension fulgurante. Sa philosophie ? "Être soi-même." Celle qui a tout le long de sa scolarité été perçue comme "la fille bizarre" semble aujourd'hui avoir pris une revanche sur la vie :

J'ai ma propre vision de moi-même et de ma musique, j'ai ma propre vision du monde, et il y a beaucoup de gens qui n'ont pas ça. Ils sont plus à l'aise en exécutant les ordres sans se poser de questions. Ça n'a jamais été mon cas. Toute ma vie, j'ai remis en question la perception collective du "normal" et du "cool".

C'est peut-être à cause de ça qu'aujourd'hui elle pourrait être l'incarnation-même d'un "cool" qu'elle a toujours remis en question. Gardez l'œil et les oreilles ouvertes.

À voir aussi sur konbini :