AccueilMusique

Une pétition appelle au boycott d’Orelsan pour l’usage du terme "Mongol"

Publié le

par Younes Sekkat

Plus de 13 000 personnes l’ont signée.

Dans son titre "L’Odeur de l’essence" sorti le 17 novembre dernier, Orelsan emploie le mot "Mongol". Un terme jugé raciste et discriminatoire par Routes Nomades. Plus d’un mois après la sortie de son morceau, cette association a lancé une pétition sur la plateforme Change.org. Les paroles pointées du doigt par les initiateurs de la pétition sont les suivantes :

  • 2min 57 : « On prend des mongols, leur donne des armes / Appelle ça « justice », s’étonne des drames »
  • 3min 11 : « Depuis qu’les mongols sont dev’nus des experts / Entourés d’mongols, l’Empire mongol / On fait les mongols pour plaire aux mongols ».

L’association justifie son appel au boycott en affirmant ainsi :

"Dérivée de l’appellation raciste de la trisomie 21, cette connotation est apparue au XVIIIe siècle. Si le sens de la chanson renvoie bien ici à une personne idiote, et ne renvoie pas aux gens de nationalité ou d’origine mongole (de Mongolie) son usage reste raciste et discriminatoire… Nous considérons que l’utilisation du terme « mongol » de cette manière est non seulement insultante, mais porte aussi atteinte à l’identité mongole et banalise le non-respect envers la dignité humaine".

Les initiateurs de la pétition demandent à Orelsan de "s’excuser publiquement auprès des Mongoles et Mongols et toute personne originaire de cette culture ainsi que de retirer la partie concernée dans cette chanson" et aux salles de déprogrammer l’artiste français des festivals et concerts "tant qu’il ne se sera pas excusé publiquement et qu’il ne retirera pas la partie insultante de sa chanson".

Dans une interview auprès de Libération, le sociologue Anthony Pecqueux, auteur du livre Le rap : idées reçues sur le rap, évoque une incompréhension de la part de l’association Routes Nomades, expliquant que "la pétition est basée sur l’usage discriminatoire alors que la chanson renvoie aux personnes de la communauté mongole". Et de préciser :

"On prend un morceau et on le cite hors de son contexte pour en faire quelque chose d’absolu. Ici, la chanson d’Orelsan parle précisément de ce que fait en partie la pétition, elle porte sur des prises de position qui sont unilatérales. Après, ça ne veut pas dire qu’il ne faut jamais réagir, mais il est intéressant de voir que, ce que dit la pétition, c’est justement l’une des choses que dénonce la chanson."

Orelsan n’a pas réagi à cette pétition.

À voir aussi sur konbini :