©Cover Lady Gaga & Bradley Cooper / A Star Is Born

Un site de streaming iranien gomme les femmes des pochettes d'albums

Sur le site de streaming musical iranien Melovaz, les femmes n'ont pas leur place sur les pochettes des disques.

On ne sait pas encore s’il faut en rire ou en pleurer tellement c’est grotesque. En rire, car les montages sont affreux et requièrent un niveau d’utilisation de Photoshop proche du ridicule. En pleurer, car c’est malheureusement la triste vérité d’un pays entier et de sa politique qui ressort à travers cet exemple navrant.

Comme indiqué sur le forum 9gag, les femmes ont été bannies de toutes les pochettes d’un site de streaming iranien. Après vérification, il suffit d’aller faire un petit tour sur la plateforme en question, nommée Melovaz, pour se rendre compte qu’il ne s’agit pas d’une intox. 

Publicité

Si l’on retrouve Post Malone, Chance the Rapper ou même le nouvel album de Vald sur la page d’accueil, on remarque immédiatement que les disques de femmes ne sont pas vraiment mis en avant. C’est même le moins que l’on puisse dire, puisque aucun n’apparaît dans les premières propositions.

Il faut descendre jusqu’à la catégorie "single" pour trouver la trace d’une artiste féminine, avec le morceau "Easy" de Camila Cabello. Et là, surprise :

Publicité

Alors que, pour vous donner une idée, la version originale de la pochette ressemble à ça :

"Plus c’est gros, plus ça passe", comme le veut le célèbre adage. Et ce n’est là qu’un exemple parmi des milliers d’autres. Ainsi, toutes les artistes femmes n’apparaissent plus sur leurs propres couvertures d’album. Par contre, comme le montrent très bien les exemples d'A Star Is Born avec Lady Gaga et Bradley Cooper ou Norman Fucking Rockwell! de Lana Del Rey, les hommes sont toujours présents et n’ont pas été effacés.

Publicité

Pour la beauté de l’information, on vous a mis quelques exemples ci-dessous, mais on vous invite fortement à faire le test par vous-même pour vous rendre compte de l’ampleur de la chose.

Publicité

Par Guillaume Narduzzi, publié le 15/10/2019

Copié

Pour vous :