AccueilMusique

Pendant ce temps en Angleterre, un concert avec 5 000 personnes va avoir lieu

Publié le

par Hong-Kyung Kang

Sans masque, ni gestes barrières.

Alors que la pandémie s’éternise, il semblerait que nous n’évoluons pas à la même vitesse que nos voisins d’outre-Manche. En effet, après quatre mois de confinement sévère, la vie d’avant reprend lentement son cours au Royaume-Uni.

Afin de combattre la propagation du virus, et notamment de ses nombreux variants, le Royaume-Uni avait dressé une liste de mesures très strictes, comme l’instauration d’une période d’isolement pour tous les voyageurs qui entraient dans le pays insulaire. De plus, près de 32 millions de personnes, c’est-à-dire 60 % de la population, ont reçu au moins une dose de vaccin.

Ces mesures ont payé, et le nombre de personnes atteintes du Covid a chuté et semble se stabiliser : environ 3 100 cas sont pris en charge dans les hôpitaux britanniques, c’est-à-dire douze fois moins qu’à la mi-janvier. Les commerces dits "non essentiels", dont les pubs, ont donc eu la possibilité de rouvrir la semaine dernière. Les Anglais peuvent ainsi profiter d’un plaisir que nous avons oublié en France : boire un verre en terrasse.

C’est dans ce contexte qu’un nouvel événement, qui aurait semblé utopique il y a peu, a été annoncé : un concert sans gestes barrières, rassemblant près de cinq mille personnes sans masque, se tiendra à Liverpool le 2 mai prochain.

La musique live reprend vie

Ainsi, comme il l’a exprimé à la BBC, le département du Numérique, de la Culture, des Médias et du Sport espère que cet événement signera une nouvelle étape dans cette sortie de pandémie, en amorçant le retour des concerts à grande échelle au Royaume-Uni.

Le politicien Oliver Dowden a par ailleurs déclaré "espérer qu’il ne faudra pas longtemps avant que les concerts reviennent pour de bon". L’idée, pour l’instant, serait de tester différentes configurations afin de déterminer celle qui pourrait être adoptée pour permettre aux événements musicaux d’avoir lieu en sécurité. Par exemple, les participants du concert de Liverpool devront montrer un test Covid négatif.

Le gouvernement britannique semble donc soucieux de répondre aux cris de détresse des festivals, qui étaient menacés d’annulation. En effet, selon l’Association des festivals indépendants du Royaume-Uni, près de 90 % des événements en live de cet été ne pourront se tenir sans une aide ou une assurance quelconque.

Le concert à venir aura donc lieu au Sefton Park de Liverpool, et contiendra notamment la performance du groupe indie pop Blossoms. On espère qu’un événement similaire pourra bientôt se tenir en France. 

À voir aussi sur konbini :