AccueilMusique

"Tue-les tous", le rap sans équivoque des Bordelais Rackam et Wolf

Publié le

par Thibault Prévost

Avec "Tue-les tous", premier single de leur EP Streets of Rage, Rackam et Wolf nous balancent leur sociopathie à la tronche, sans filtre ni avertissement.

"J'les écoute pas y disent que j'perds la tête/ Mais j'pense aux chose concrètes, à l'emplacement d'ma tombe au Père-Lachaise" : dans "Tue-les tous", le duo bordelais Rackam et Wolf ne déclare pas exactement son amour de la vie et de ses semblables. Encamisolés, flippés et agressifs, les deux lascars déambulent sur un fond noir en gerbant leur dégoût du genre humain, le temps de 2 minutes 30 aussi oppressantes musicalement que visuellement.

On regarde et on écoute les dents serrées en se demandant au fond, merde, pourquoi tant de haine ? Peut-être parce qu'on sait tous à quel point c'est cathartique de temps en temps, et qu'une bonne crise de misanthropie vaut mieux qu'une boîte de Xanax ou qu'une corde au cou.

Après ce premier clip, le duo aquitain, regroupé sous le nom Streets of Rage (S.O.R) — oui, comme le jeu vidéo, oui —, sort chez With Us Records son premier EP, qui porte le nom du groupe, le 1er juillet. Un hommage à la décadence visuelle et musicale des années 1990 — revenue en grâce dans toute la culture audiovisuelle contemporaine — qui sent bon l'adolescence affalée sur un canapé, manette en main et parts de pizza froide posées sur la moquette.

Pas étonnant que l'âge adulte aille de pair avec l'envie de dégueuler sa haine des vices sociétaux. Rackam et Wolf sont simplement désabusés. Tant qu'on ne les laisse pas jouer avec le pistolet à grenaille, tout devrait bien se passer.

À voir aussi sur konbini :