AccueilMusique

Le groupe de metal Torche lance son propre jeu vidéo

Publié le

par Théo Chapuis

Pour la promo de son nouveau LP, le groupe Torche propose à ses fans un jeu vidéo en side-scrolling un peu limité, mais qui rappelle que la culture geek est tout sauf malvenue dans l'univers metal.

Les metalleux sont-ils tous de sinistres êtres humains détestant le reste de leurs semblables ? Non. Se conforment-ils, alors, à l'image désespérante de grands bébés poilus biberonnés à la bière et un peu turbulents que les caméras de télé rencontrent en festival ? Non plus.

Tenez, le groupe Torche, par exemple, échappe à un cliché comme à l'autre : dans leurs artworks, leurs déclarations et leurs clips, le quatuor n'hésite pas à tabler sur sa culture geek – qui contrebalance la lourdeur de leur son qu'ils définissent eux-mêmes comme "thunder pop".

Afin d'assurer la promo de Restarter, leur quatrième LP, Torche vous invite à essayer le jeu vidéo Torche vs. Robots: Annihilation Affair. Celui-ci vous propose, sur fond de musique de Torche évidemment, de "choisir votre membre favori du groupe et de vous lancer dans une quête pour empêcher Miami de devenir un no man's land apocalyptique".

Le jeu vidéo, un side-scrolling de type Super Mario Bros, permet aux fans qui le désirent d'entrer dans la compétition afin de gagner différents prix comme le prochain album de Torche en vinyle, un t-shirt, deux tickets pour voir le groupe sur sa prochaine tournée et des stickers. Les détails par ici.

Geek metal

Originaires de Floride et pratiquant un son rattaché à la scène de Savannah (Kylesa, Baroness...), vent d'air frais qui a soufflé sur le metal voilà une dizaine d'années, les gars de Torche partagent avec leurs confrères de Mastodon ou de Red Fang une envie d'en découdre sur scène, mais aussi un je-ne-sais-quoi de culture nerd. Pour rappel, les clips de "High Road" de Mastodon et "Prehistoric Dog" de Red Fang montrent l'univers impitoyables des jeux de rôle grandeur nature.

L'atterrissage en Europe de Restarter est prévu le 23 février chez Relapse Records. Ci-dessous, la première piste à avoir été dévoilée, "Minions".