Le génie Thundercat bâtit le futur du funk sur son album spatial "It Is What It Is"

Le célèbre bassiste expérimental continue sa fusion des genres en invitant Childish Gambino, Ty Dolla $ign ou encore Lil B.

Thundercat nous revient avec un album de 15 titres ambitieux. It Is What It Is continue le mélange musical qui a fait sa singularité, entre funk, soul, jazz, R'n'B et expérimentations futuristes. Stephen Lee Bruner, de son vrai nom, aime l’exploration, l’absurde et la musique technique.

Ce nouvel opus reste sur sa lignée, plein de trouvailles et de sonorités nouvelles avec des morceaux courts, vivants et enchaînés. C’est parfois virtuose, comme le jeu de basse sur "How Sway" sur une production galopante à la Neptunes, et d’autres fois, la musique prend tout son temps comme sur le superbe "King of the Hill", à mi-chemin entre un jeune Raphael Saadiq et un nouveau Frank Ocean.

Publicité

L’ensemble reste très planant, porté par sa voix aérienne, presque galactique. Sur l’introduction, il semble perdu au milieu de l’espace, entre les comètes et les trous noirs. Dès les premières notes, il nous plonge dans une version moderne du jazz-funk des frères Mizell, producteurs du trompettiste Donald Byrd dans les années 1970. Les arrangements léchés rappellent ainsi les grands disques de fusion électrique de Stevie Wonder, Roy Ayers ou encore Larry Coryell.

Si les instrumentations sont profondes, les rythmiques sont parfois à contre-pied comme sur "I Love Louis Cole" avec… Louis Cole, le producteur du duo Knower. Le morceau évolue comme une course de chevaux au galop sur la plage, la basse de Thundercat suivant les folies rythmiques du morceau.

Publicité

Et la musique funk reprend très souvent le dessus. Le meilleur exemple reste "Black Qualls", l’incroyable rencontre entre le jeune prodige Steve Lacy, la référence Steve Arrington du groupe funk Slave, et Childish Gambino en dernier poil à gratter. Cette connexion intersidérale offre une vision globale de ce que peut être le jazz et le funk à travers les âges.

Mais c’est finalement vers la fin de l’album qu’apparait la plus belle surprise. Sur "Fair Chance", Thundercat offre une balade enivrante, comme entouré de coussins capitonnés et de soie sonore. Sa voix se mêle à celle de Ty Dolla $ign pour créer un miel vraiment parfait. C’est à ce moment précis que la légende underground Lil B vient butiner de sa voix mélancolique et chaude, à des années-lumière de ce qu’on avait l’habitude d’attendre de sa part.

Publicité

It Is What It Is est le parfait album pour voyager en restant tranquillement chez soi, jusqu’au titre, qui permet de relativiser sur la situation actuelle. Il est maintenant disponible sur toutes les plateformes de streaming.

Publicité

Par Aurélien Chapuis, publié le 03/04/2020